Le tarif réglementé de l’électricité

Le tarif réglementé électricité en 2016 représentait plus de 9 consommateurs sur 10. Le célèbre Tarif Bleu d’EDF avait dû être revu à la hausse en 2015. D’ailleurs, cette hausse n’était pas passée sans mal pour certains consommateurs. Pourtant, le tarif réglementé électricité en 2017 est encore l’abonnement de plus de 28 millions de foyers. Comment expliquer un tel succès ? Surtout alors que les offres de marché des fournisseurs alternatifs affichent des remises très compétitives sur le prix du kWh ?

Tarif bleu ou offre de marché ? Faites le bon choix avec Agence France Électricité au 09 72 50 77 40. Service et appel gratuit, ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 21h et de 9h à 19h.

Que vaut le tarif bleu EDF en 2017 par rapport aux offres de marché ? Qu’est-ce que le tarif triphasé d’EDF ? Le prix du kwh chez EDF en heures pleines / heures creuses est-il plus intéressant qu’en option Base ? Petit tour d’horizon des tarifs EDF en 2017.

Petite histoire du tarif réglementé de l’électricité en France

Avant l’ouverture du marché à la concurrence

La création d’EDF en 1946, à la sortie de la Seconde Guerre Mondiale, a entraîné celles des tarifs réglementés de l’électricité, dont le prix n’était pas fixé librement par le fournisseur (contrairement aux offres de marché) mais dépendait de plus critères et instances gouvernementales. Avec la concurrence depuis 2007, le tarif réglementé était la seule offre disponible. Ce qui signifie que les consommateurs qui utilisaient déjà de l’électricité / le gaz naturel à cette époque et qui n’ont pas souscrit de nocrit de depuis disposent encore de cette offre.  

Après l’ouverture du marché à la concurrence

Les fournisseurs historiques doivent désormais se partager le marché de la fourniture d’énergie avec les fournisseurs alternatifs. On peut penser que c’est la notoriété et l’ancienneté d’EDF qui font son succès actuel auprès des consommateurs. Pour beaucoup, le fournisseur apparaît comme l’institution de référence en matière d’électricité.


Qui fixe les tarifs réglementés de l’électricité et comment ?

Les TRV sont choisis par l’Etat. La volonté d’augmenter significativement les tarifs réglementés voulue pat les PDG d’EDF (Pierre Gadonneix, Henri Proglio, Jean-Bernard Lévy) nécessite l’accord du gouvernement. Le prix doit tenir compte de plusieurs éléments, à commencer par les impôts de l’électricité. Ces dernières couvrent les frais de transport et d’acheminement de l’électricité (CTA), les charges de services publics de l’électricité (CSPE), la valeur ajoutée (TVA) et la consommation finale d’électricité (TCFE, l’ancienne TLE).

Les taxes sur le tarif réglementés

Le tarif bleu TTC inclut plusieurs taxes sur l’électricité, lesquelles représentent environ 38% (soit plus du tiers) de la facture totale.

Bleu, Jaune et Vert : le trio des tarifs réglementés

À l’origine, il n’existait pas un mais trois tarifs réglementés de l’électricité :

  • Le tarif Bleu, le seul encore disponible à la souscription aujourd’hui. Réservé aux particuliers et “petits professionnels”. C’est-à-dire la puissance de compteur électrique était comprise entre 3 et 36 kVA (artisans, professions libérales, PME). Avant l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en 2007, cet abonnement était le seul possible pour ce type de profil. Aujourd’hui, il concerne encore environ 28 millions de foyers en France.
  • Le tarif Jaune a disparu au 31 décembre 2015. Ce tarif réglementé concernait les professionnels raccordés en basse tension dont la puissance de compteur allait de 42 à 250 kVA. Les abonnés à ce tarif étaient principalement des professionnels disposant d’installations très énergivores, comme les agriculteurs, les grands magasins de distribution et parfois les boulangers.
  • Le tarif Vert a connu le même sort que le tarif Jaune. Ce tarif s’appliquait aux installations alimentées en moyenne ou haute tension via un transformateur privé et dont la puissance compteur est supérieure à 250 kVA.

Depuis la fin des tarifs réglementés EDF Pro, les clients professionnels anciennement abonnés aux tarifs Jaune et Vert ont dû se tourner vers les offres de marché. La plupart s’obtiennent sur devis. Les offres sur mesure sont aujourd’hui proposés par EDF. Mais pas uniquement. D’autres fournisseurs comme Engie, Direct Energie ou encore Eni visent le marché des professionnels.

Le tarif réglementé : une exclusivité EDF

Malgré l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence, EDF demeure le seul habilité à proposer le tarif réglementé de l’électricité aux consommateurs. Un privilège qu’il doit à sa position d’ancien fournisseur historique. 

De même qu’ Engie (ex-GDF-Suez) est le seul à pouvoir faire de même pour le gaz. Le tarif bleu d’EDF possède 4 options :

  • L’option Base avec un prix de l’abonnement et un prix du kWh identique toute l’année.
  • L’Option Heures pleines/Heures.
  • L’option EDF Tempo.
  • L’option EDF EJP pour « Effacement jour de pointe ».

Le tarif réglementé de l’électricité en 2017

Grille tarifaire du Tarif Bleu d'EDF :

Puissance
(kVA)
Option tarifaire de baseOption Heures Pleines - Heures Creuses
Abonnement
(€ TTC/an)
Prix du kWh
(€ TTC/kWh)
Abonnement
(€ TTC/an)
Heures Pleines
(€ TTC/kWh)
Heures creuses
(€ TTC/kWh)
397,680,1524
6119,760,1524131,640,17100,1320
9142,080,1555162,12
12164,76190,68
15185,88217,32
18209,40242,16
24260,64298,20
30309,24326,28
36320,28370,56

Le Tarif Bleu d'EDF correspond au Tarif réglementé en vigueur de l'électricité.
Les puissances 18 à 36 kVA en option de base ne sont plus disponibles à la souscription depuis le 01/08/18.

Last modified the 13 juin 2019

Que constate-t-on ? En termes de prix, l’option Base est intéressante pour les consommateurs ayant une puissance de compteur équivalente à 6 kVA. Les heures creuses EDF sont également avantageuses, à condition de pouvoir être rentabilisées.

Foire aux questions

Le tarif Bleu va-t-il augmenter ?

Selon le Sénat, le tarif Bleu augmente. La facture pourrait augmenter de 100 % d’ici à 2023. Selon EDF, le prix du kWh est le moins élevé d’Europe et stable depuis plusieurs années. 

Or ces taxes sont en constante augmentation. D’une part car la remise aux normes du parce nucléaire EDF en France (en cours depuis la catastrophe de Fukushima en 2011) occasionne des frais très élevé. D’autre part de la difficulté techniques et matérielles actuelles à intégrer et stocker les énergies renouvelables dans le réseau d’acheminement.

Quelles sont les autres tarifs d’EDF pour l’électricité ?

Transition énergétique oblige, EDF s’est lui aussi mis au vert avec l’Offre Renouvelable. Il s’agit d’une offre de fourniture d’électricité 100% verte. À hauteur de la consommation de ses clients abonnés à cette offre, de l’électricité renouvelable est injectée dans le réseau français par EDF. Cette équivalence est certifiée par le mécanisme des Garanties d’Origine. Par ailleurs, EDF indique que pour chaque WWh consommé, il reverse 2€ au programme de recherche sur les énergies renouvelables PREVINERGY.

Le prix du kWh avec cette offre est légèrement plus élevé que celui du tarif Bleu. 0.15060 €/ kWh en option Base (pour un compteur 9 kVA) contre 0.14620 € avec le Tarif Bleu. Cet écart de prix témoigne des difficultés rencontrées par les fournisseurs d’énergie pour commercialiser de l’électricité et du gaz d’origine renouvelable.

En savoir plus sur les facteurs et acteurs du prix de l’électricité :

article

Article écrit par :
Alice

calendrier 15 septembre 2017

( éditer )

Commentaires

0 Avis

  0/5

Laisser un commentaire

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici