Payer l’électricité moins chère : comment faire ?

Une décennie maintenant a passé depuis la libéralisation du marché de l’énergie en France. Après les premiers efforts constants et changements entre différents fournisseurs, nombreux restent encore à convaincre des avantages d’un tarif réglementé ou non. Pourtant un but cimente les consommateurs de manière unanime : réduire sa facture d’électricité. L’énergie moins chère, est-ce vraiment à la portée de tous ? Nul besoin de retourner sa maison, changer tous les murs et consulter une quinzaines d’offres différentes pour commencer à y réfléchir.

Si vous souhaitez savoir comment rendre votre consommation plus maîtrisée pour une facturation finale moins chère, vous pouvez contacter gratuitement un conseiller Agence France Electricite au 09 72 50 77 40.

Électricité moins chère la nuit, et le week end

Les régies ont de plus en plus recours à des modulations de tarifs d’électricité en fonction des périodes de point d’utilisation. Un kilowattheure utilisé en pleine nuit devient alors moins coûteux que celui consommé pendant le dîner, par exemple. Cette proposition d’option tarif jour/nuit et les réductions le week-end ont  s’inscrit dans l’amélioration générale des pratiques tarifaires relatives au domaine de l’énergie.

Pour les particuliers et petites professionnels, plusieurs options tarifaires sont proposées par l’ensemble des fournisseurs en énergie sur le territoire local et national. L’option heures pleines/heures creuses est la plus courante, et dissocie deux prix du kWh qui s’appliquent à des périodes de la journée spécifiques pour déplacer une partie de la consommation vers une période plus équilibrée. Le choix des heures auxquels sont affectés les prix de nuit réduits ne dépend pas de la consommation. Il dépend du gestionnaire de réseau qui définit les plages horaires.

Le principe des plages horaires d’heures creuses

Le prix d’un kWh en « tarif Heures Creuses » est appliqué pendant 8 heures par jour, et le prix « Heures Pleines » s’applique le reste des 16 heures restantes. Il n’existe pas de plage horaire nationale pour ces heures, mais il est possible de consulter une page dédiée pour connaître cette information en fonction de votre localisation.

Concernant les réductions tarifaires appliquées le week-end, chaque fournisseur est à-même de proposer des offres convenables sur leurs sites officiels. Pour plus de renseignements, de forums de consommateurs sont chargés de rendre compte de leurs expériences ou leur contact avec des professionnels de l’énergie.

Achats groupé : la solution de la communauté ?

L’association bien connue des consommateurs qu’est l’UFC renouvelle son opération « Énergie moins chère ensemble ». Elle permet aux particuliers de faire jouer la concurrence et obtenir des meilleurs prix. Comme l’affirme Alain Bazot, le président de l’association « sur le 4ème trimestre 2016, 335 000 ménages sont passés à une offre de marché chez les fournisseurs alternatifs contre 206 000 le trimestre précédent, soit une augmentation de 62,5 % ! Comme le souligne l’autorité de Régulation dans son communiqué de presse, la campagne « Énergie moins chère ensemble » aura donc bien, conformément à son objectif, éveillé les consciences quant à l’intérêt et la simplicité du changement de fournisseur. Cette action a ainsi participé, en accompagnant et sécurisant la mobilité des consommateurs, à la création d’une dynamique concurrentielle ». Si l’union fait généralement la force, dans ce cas, elle fait aussi l’économie.

Explications sur l’achat groupé d’énergie
Il repose sur un principe d’enchères inversées, lorsqu’une entreprise demande à un prestataire de la pourvoir en énergie, un appel d’offres est lancé pour comparer les prix proposés et la qualité du service. L’association invite ici les fournisseurs d’énergie à avancer le contrat le plus compétitif possible.

Comparer pour économiser

Changer d’opérateur n’a jamais été aussi simple que depuis l’ouverture du marché pour favoriser la concurrence et limiter le monopole du fournisseur historique. Il existe à présent environ quinze fournisseurs alternatifs aux côté des enseignes traditionnelles incarnées par EDF et Engie (anciennement GDF-Suez). Les noms d’Antargaz, Direct Energie Alterna, Energemn, Dyneff, Enercoop, Énergies du Santerre, Eni, Total Spring (ex-Lampiris), Lucia, Planète Oui, Proxelia et d’autres EDL se sont d’ores et déjà fait un nom sur le territoire français.

Pour faciliter votre prise de décision quant au fournisseur qui correspond le mieux à vos besoins, il est souvent conseillé d’utiliser le comparateur établi par le médiateur de l’énergie, afin d’effectuer un écrémage selon la situation de votre logement. De plus, le deuxième critère à prendre en compte est l’indexation ou non des prix proposés. En effet, si une offre est indiquée à prix fixe, alors ce dernier ne pourra pas être changé lors de la durée de votre contrat, tandis qu’un tarif indexé sera malléable selon plusieurs critères.

Comparatif des caractéristiques des offres des principaux fournisseurs :

FournisseurOffreCaractéristiques
EngieAjust 3 ans- Prix fixe ajustable à la baisse à chaque anniversaire de contrat
- Abonnement inférieur au TRV
- Offre verte
Direct EnergieClassique- Prix indexé à -5% du TRV
- Abonnement identique au TRV
- Pendant 1 an
Total SpringFixe- Prix fixe à -10% du TRV
- Abonnement identique au TRV
- Offre verte
- Pendant 1 an
EniAstucio Eco- Prix fixe ajustable à la baisse à chaque anniversaire du contrat
- Abonnement supérieur au TRV
- Pendant 3 ans

Dernière mise à jour le 18 juillet 2018

Réduire sa facture en investissant

Compte tenu de la pléthore d’offres que proposent les fournisseurs alternatifs à ce jour, réduire son budget électricité en investissant est tout à fait possible.

C’est en adoptant des gestes du quotidien et en changeant ses habitudes de consommation que l’on peut faire baisser sa facture d’électricité, et ce, sans avoir recours à des méthodes douteuses, comme par exemple tenter de paralyser son compteur électrique ou bien même tenter le frauder en le freinant.

Changer ses habitudes de consommation est la première étape vers une réduction des coûts liés à l’énergie. Mais si vous êtes à la recherche d’investissements plus structurels et conséquents, alors il vous faudra considérer un projet de rénovation énergétique. Au-delà des coûts financiers importants, votre bien immobilier aura un double avantage : disposer d’une isolation permettant une réduction de vos coûts énergétiques grâce à une moindre utilisation de votre chauffage, et une revalorisation financière de votre logement.

L’État encourage ces démarches dans l’optique de favoriser la transition énergétique à l’échelle individuelle pour améliorer les performances des logements existants. Contre la précarité énergétiques les aides financières proposées sont :

  • le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) ;
  • le Programme Habiter Mieux ;
  • l’Éco-prêt à taux 0 ;
  • la TVA réduite ;
  • les Certificats d’Économies d’Énergie ;
  • l’exonération de la taxe d’habitation …

Afin de lever un maximum de freins aux personnes qui pourraient être un peu réfractaires à cette démarche, l’État a instauré la possibilité de cumuler ces différents dispositifs. Néanmoins, la condition sinéquanone pour que ces financements soient validées sont qu’ils doivent être réalisés par un artisan disposant de la certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement)

Foire Aux Questions

Est ce que l’option Heures Creuses/Heures Pleines est la moins chère ?

Tout dépend de votre consommation, pour ceux qui restent attaché à une utilisation nocturne de leurs appareils, cette option est bien évidemment intéressante. Il est possible de tirer des avantages de cette réduction en :

  •  programmant son chauffe-eau pour qu’il fonctionne en heures creuses ;
  • chauffant son espace la nuit, surtout si c’est un chauffage à l’électricité ;
  • réglant l’électroménager pour tourner la nuit (lave-linge, sèche-linge, lave-vaisselle).

Des habitudes de consommations équitables de jour comme de nuit ne sont donc pas les profils cibles. Le prix de l’abonnement est sensiblement plus élevé qu’une option de Base. Le prix du kWh en heures pleines et parallèlement plus élevé. Les avantages sont donc pour ceux qui sont prêts à adapter leur utilisation de l’électricité ou on des habitudes souples à ce niveau.

Comment comparer les différentes offres des fournisseurs pour savoir laquelle me correspond ?

Le Médiateur National de l’Énergie est une institution publique indépendante qui assure une comparaison objective des offres d’électricité et de gaz naturel pour tous :

Il est possible de prendre contact par voie téléphonique au 0 800 112 212, cet appel est gratuit depuis un poste fixe et la ligne est ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 18 heures.

Opération « Énergie moins chère ensemble » : qu’est ce qui change en 2017 ?

L’achat groupé de l’UFC comprend a présent :

  • deux appels d’offres, un pour le gaz et un autre pour l’électricité ;
  • une durée de fixation différente pour une meilleure visibilité et faire durer les économies de chacuns ;
  • un lot supplémentaire pour soutenir les producteurs d’énergies renouvelables avec un prix fixe pendant un an assuré aux premiers demandeurs.

Comment bénéficier de cette offre ?

Il faut pour cela s’inscrire avant le 26 septembre sur le site internet dédié à la campagne « Énergie moins chère ensemble » ou auprès des associations locales qui participent à l’opération. Elles sont basées à Grenoble, Voiron, Bourgoin-Jallieu et Vienne. Le fournisseur choisi fera ensuite des propositions personnalisées pour chaque inscrit, qui restent libres de souscrire ou non aux offres.

Aides financières : comment s’y retrouver parmi toutes les possibilités de travaux chez moi ?

Les dispositifs sont presque tous cumulables , à l’exception des Certificats d’Économies d’Énergie avec le programme Habiter Mieux (cette aide fait déjà intervenir des CEE). Selon la situation financière, le financement peut être calculé à hauteur de 80 voire 100 %. Pourtant, il est avéré que la multiplication de ces dispositifs ne rend pas la visibilité facile. L’État a mis à disposition dans ce sens un numéro pour guider les (futurs) bénéficiaires des aides possibles. Gratuit et indépendant, le service public de renovation-info-service.gouv.fr est joignable au 0 808 800 700. Autre alternative pour contacter un correspondant se fait au niveau local : les coordonnées sont directement sur le site gouvernemental.

Quelle est la différence entre kW et kWh ?

L’unité de puissance « kW » est parfois utilisée, à tort, lorsqu’on souhaite parler de production qui est normalement exprimée en kWh. Par analogie, confondre puissance et énergie reviendrait à mettre sur un plan d’égalité la vitesse et la distance parcourue par l’énergie. Pour clarifier les choses, il faut retenir que le kW est un multiple du watt qui est l’unité de puissance utilisée dans l’industrie de l’électricité. Le kWh est un multiple du watt-heure, utilisé pour quantifier l’énergie apportée au consommateur.

1 kW correspond à l’énergie consommée par un appareil d’une puissance de 1kW pendant la durée d’une heure (1 kW x 1h)

De cette manière, lorsqu’il est dit qu’une consommation électrique atteint des taux records. Il est plus correct encore d’affirmer qu’une puissance donnée a été mobilisée à un moment précis pour satisfaire une demande.

Ou se procurer des ampoules LED ?

Ce type d’ampoules devient de plus en plus performant au fil des années pour se faire une place en face des ampoules fluo-compactes. D’une consommation deux fois inférieure à une durée de vie deux fois supérieure, les ampoules LED sont de plus en plus abordables. Un partenariat entre Philips et EDF permet de se fournir en ampoules de bonne qualité à un prix très rentable. Cet accord contribue à faire baisser les prix des ampoules Philips de 30 % environ pour qu’en contrepartie des Certificats d’Économies d’Énergie soient attribués. Il est donc possible de trouver des LED à 4 euros l’unité. Elles sont vendues par deux, rentables dès un délai très bref. Sinon, acheter des ampoules par lot pour toute une maison ou faire un achat groupé avec d’autres personnes intéressées fait baisser encore un peu ce prix de base.

Quelle différence entre une lampe halogène et basse consommation pour ma consommation?

Avec 1 kWh, il est possible de s’éclairer pendant une journée, voire une journée et demie. Tout dépend de la surface à éclairer, si elle est dans une maison ou un appartement. Le choix des luminaires est à prendre en compte. Ainsi, avec 1 kWh il est possible d’alimenter une lampe halogène pendant deux heures. Un modèle basse consommation peut répartir un éclairage pendant 7 heures sur 7 lampes avec un seul kWh.

Qui fixe les prix de l’électricité ?

C’est la Commission de Régulation de l’Énergie à qui revient le pouvoir de fixer les tarifs. Une fois par an, un rapport est remis. L’État conserve un droit de veto, mais si il refuse une augmentation décidée par ce gendarme de l’énergie, EDF ne bénéficie d’aucune hausse.

Jusqu’où peut aller le développement des énergies renouvelables pour de meilleurs prix ?

23 experts en énergie se sont regroupés dans une association qui compte maintenant plus d’une centaines de personnalités actives. Ils réfléchissent à des solutions liées à l’électricité ou développement des énergies renouvelables. Leur scénario prévoit un arrêt définitif du nucléaire d’ici 2033. Par le moyen d’une transition énergétique bien gérée, l’atteinte d’une quasi autonomie énergétique est possible. Tout comme la réduction de la pollution et gaz à effet de serre sans pour autant tomber dans l’austérité énergétique ou une baisse du niveau de confort.

Ce changement historique dont on parle souvent s’étalera sur plusieurs décennies, voire plus. Cela ne sera pas pour autant vécu comme une contrainte. D’où les aides de l’État et autres moyens mis en œuvre. Ces aides n’engagent à rien et laissent à chacun le choix de s’orienter vers une autre voie. Les économies en énergies sont profitables sur de nombreux plans. Elles ne cessent de s’étendre, de l’échelle locale à l’impact international.

article

Article écrit par:

calendar 25 juillet 2017

( update )

Commentaires

0 Avis

  0/5

Laisser un commentaire

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici