Consommation chauffage électrique

La consommation en chauffage électrique représente plus de 50% des dépenses d’énergie des français. Combien consomme un radiateur électrique ? Comment calculer sa consommation ? Voici quelques conseils pour mieux maîtriser votre consommation.

Faites jusqu’à 200€ d’économie avec un contrat adapté à vos besoins

Principes, avantages et inconvénients du chauffage électrique

De nombreux moyens électriques vous permettent de chauffer vos intérieurs dont quatre catégories principales :

  • les convecteurs
  • les radiateurs ou radiants
  • les chaudières électriques
  • les planchers chauffants électriques

Chaque technologie a ses avantages et ses inconvénients au niveau de la consommation en chauffage électrique dont vous avez besoin et que vous utilisez en réalité. Il faut noter que ces sont des moyens de chauffage performants et faciles d’entretien.

  • écologiques : l’électricité est une source d’énergie beaucoup moins polluante que le fioul ou le gaz ;
  • économiques : investir dans le chauffage électrique est bien moins onéreux que les autres modes de chauffage et le prix du kWh reste stable ;
  • sans entretien ou presque : ne nécessite presque aucun entretien une fois en place ;
  • chaleur plutôt uniforme : permet la diffusion de la chaleur partout dans votre habitat grâce aux contrôles de température et aux régulations possibles ;
  • bonne qualité de l’air : ne diffuse pas de fumée donc ne porte pas atteinte à la qualité de l’air ni à votre santé ;
  • simples d’utilisation : régulateur, monter, descendre la température, thermostat… toutes sont des solutions d’utilisation optimales et sans contraintes pour un bon confort thermique.
Les convecteurs électriques

Ces appareils chauffent directement l’eau à l’aide d’une résistance. Ils sont plutôt courants, notamment dans les maisons neuves ou rénovées. L’avantage indubitable de ce convecteur, c’est son prix. Néanmoins, le confort de chaleur qu’il apporte est très insatisfaisant puisque l’air monte très rapidement donnant une impression de « courant d’air » et un effet de froid au sol. Son réchauffement rapide provoque également l’assèchement de l’air et cause des sensations de gorges sèches. Du fait de cet inconfort, la tendance est de monter la température pour obtenir plus de chaleur ce qui fait automatiquement grimper la consommation en chauffage électrique et donc son coût.

Les radiateurs électriques

Dits à inertie sèche ou fluide, on les qualifie de radiateurs à « chaleur douce » car ils permettent de restituer la chaleur en douceur sans a-coups « marche/arrêt » comme les convecteurs électriques. Ils offrent tous les deux  un prix confortable mais on observe davantage de fiabilité dans les radiateurs électriques à inertie sèche du fait de son matériau accumulateur de chaleur plutôt que ceux à inertie fluide qui ne sont pas très écologiques et demandent l’intervention d’un professionnel en cas de panne ou simplement pour la maintenance.

Les radiateurs à inertie sèche sont proposés avec un corps de matériau pouvant être en aluminium, en métal, fonte, brique céramique…

 Les chaudières électriques

Cette technologie électrique est peu connue et pour cause : elle ne présente pas réellement d’avantage particulier. À l’image d’un ballon d’eau chaude, la chaudière électrique offre cependant un rendement plutôt faible et semble manquer d’efficacité contrairement aux autres moyens de chauffage ci-dessus qui proposent un rendement proche de 100%.

Les planchers chauffants électriques

Ce moyen de chauffage possède un avantage très significatif au niveau du confort thermique au sol. Néanmoins, il faut noter que la régulation de la chaleur est assez mauvaise puisqu’il y a un grand décalage entre le début de chauffe et l’augmentation de la chaleur de la pièce. Les radiateurs à inertie offrent davantage de diffusion effective de chaleur notamment lors des passages importants de chaleur (fortes chaleur l’été, froid, gel l’hiver).

La consommation en chauffage électrique

Il faut savoir que la consommation en chauffage électrique est assez difficile à contrôler. Différents critères sont à prendre en considération et qui expliquent cette instabilité dans le calcul :

  • la variabilité de la température : les pics, les à-coups de température consomment beaucoup d’énergie et font grimper la consommation en chauffage électrique. Pour éviter cette hausse, il faut réguler la température précisément, si possible à 19° dans votre habitat.
  • la variation au niveau de l’espace : plus la surface de votre logement est grande, plus la facture sera élevée du fait d’une consommation plus grande également ; plus votre logement est petit, moins il demandera de chauffage donc moins la consommation soit élevée.
  • l’isolation de votre habitat : tout va dépendre de votre isolation : une mauvaise isolation cause une déperdition de chaleur que vous compenserez surement en faisant grimper la température de vos radiateurs. Les doubles vitrages, les panneaux réfléchissants et les volets roulants (stores) sont des moyens de contrer la surconsommation.

Faites jusqu’à 200 euros d’économies en choisissant un contrat d’énergie adapté à vos besoins

Calculer sa consommation en chauffage électrique

Dépense électrique mensuelle, par jour pour 90m² ou 100 m², comment la calculer ?

Pour se faire, il faut déjà établir la liste des critères pris en compte pour calculer cette consommation :

  • le volume à chauffer en m²
  • la région d’habitation
  • la température souhaitée
  • le nombre d’habitants
  • le nombre de fenêtres ou porte-fenêtres
  • le nombre de parois donnant sur l’extérieur
  • l’altitude
  • le type de pièce à chauffer
  • la date de construction de l’habitat

Afin de comprendre votre consommation en chauffage électrique, il vous faut connaître les principaux prix du kWh :

  • prix d’un kwh : 0.1215 € TTC environ selon EDF
  • consommation horaire d’un radiateur électrique : si sa puissance est égale à 2000 watts = 2kWh
  • pour calculer la consommation en chauffage électrique mensuelle : prix du kWh × puissance (en kWh) × h 24 (heures) × 30 (jours)
  • coût mensuel pour un radiateur de 2 000 W : consommation mensuelle = 174,96 €

De nombreux outils sont disponibles en ligne pour calculer votre consommation en chauffage électrique. Des simulateurs se basent sur les critères susmentionnés pour vous donner une approximation de votre dépense d’énergie et de la facture que vous allez avoir.

Les conseils pour diminuer sa consommation en chauffage électrique

Pour éviter une surconsommation de votre chauffage électrique, vous devez mettre en place un système intermittent de chauffage. Par exemple, ne coupez pas complètement votre chauffage le matin mais baissez le et en cas d’absence, mettez le au minimum. Le soir, augmentez le en conséquence ou lorsque vous êtes à votre domicile. Il faut avoir conscience également que tout l’appartement ne doit pas être chauffé à la même température. En effet, certaines pièces ne nécessitent pas de pousser le chauffage à 22° (sachant qu’il est conseillé une température de 19° dans les pièces). La chambre par exemple ne doit pas excéder 16° la nuit pour un meilleur confort thermique au moment de dormir. La salle de bain et le séjour demandent en revanche d’être au minimum à 20° puisqu’elles sont les pièces où vous passez du temps.

D’autres conseils en terme de matériel de chauffage :

  • que votre logement soit bien isolé est indispensable pour éviter toute déperdition de chaleur et faire en sorte que votre consommation en chauffage électrique ne grimpe pas en flèche en hiver ;
  • le radiateur choisi doit convenir d’une bonne puissance selon la taille de votre logement, vos besoins et votre budget. Sous-dimensionné, il tournera trop et amènera à une surconsommation ; surdimensionné, il aura pour effet de conduire au gaspillage ;
  • préférez un radiateur à accumulation plutôt qu’à convection : vous y gagnerez en efficacité et en dépenses sur votre facture ;
  • régulez la température de vos radiateurs : soit par pilotage embarqué (température unique pour tout votre logement), soit par pilotage d’ambiance (vous permet de régler les degrés pièce par pièce) ;
  • enfin gardez en tête que pour chaque degré supplémentaire, c’est 7% de consommation d’énergie en plus.
Foire aux questions

Quelle puissance de chauffage électrique installer ?

De façon générale, il faut compter 80 watts par m² pour une pièce qui n’a pas de problème d’isolation (sinon 100 watts) et pour une hauteur qui correspond à 2,50m. Cela étant, il faut également prendre en compte le nombre de surfaces vitrées, la région d’habitation (climat) et l’isolation.

Comment optimiser son chauffage ?

Votre tableau électrique regroupent les outils spécifiques aux économies d’énergie et à votre confort en terme de chaleur :

  • le programmateur de chauffage : permet de gérer la consommation et la température pendant une période donnée et de la réguler par exemple la journée, ou lors de périodes de grands froids (gel, hiver).
  • le gestionnaire d’énergie : pilotage du chauffage électrique dans les habitats possédant un compteur électronique pour tarif bleu. Un boîtier d’ambiance l’accompagne pour gérer la température de votre logement.
  • le délesteur : permet d’économiser sur la facture d’un ménage. En souscrivant à une consommation adaptée à sa consommation, les occupants ne dépensent que ce dont ils ont besoin et qu’ils utilisent. Si la consommation électrique est insuffisante, le délesteur coupe les circuits les moins prioritaires.
  • l’interrupteur horaire : il permet de programmer le bon fonctionnement des appareils nécessaires à votre quotidien pour améliorer confort et rentabilité.
  • le contacteur jour / nuit : grâce à ce dispositif, les appareils de chauffage à accumulation (chauffe-eau par exemple) peuvent fonctionner de nuit ;
  • l’indicateur de consommation : vous indique où en est votre consommation et de maîtriser vos coûts en terme d’énergie dépensée (chauffage, électroménager…).

Chacun de ces outils vous permet de contrôler, réguler, mesurer votre consommation et adapter votre chauffage à vos besoins.

Pour aller plus loin :

article

Article écrit par :

calendrier 22 septembre 2017

( éditer )

Commentaires

2 Avis

  3.5/5

  4/5

Merci pour les conseils même si je trouve qu'il y'a une grande différence de consommation entre chauffage électrique et gaz, mais on a pas le choix les nouveaux logements sont presque tous équipé par ce type de chauffage

  3/5

Le calcul de la consommation d'énergie d'un radiateur est faux!un radiateur ne fonctionne pas 24h par jour.Peut être 6h au grand maximum.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici