Calcul consommation électrique

Vous déménagez ? Pensez à faire le calcul de votre consommation électrique avant de choisir votre prochain fournisseur. Cela vous permettra sûrement de faire des économies conséquentes !

Jusqu’à 200€ d’économies sur votre facture d’électricité – appelez papernest

 

Jauger sa consommation électrique pour dépenser moins d’énergie et ainsi réduire sa facture, c’est possible ! Le montant total de votre facture dépend grandement de votre abonnement mais aussi de votre consommation électrique en kWh. A l’heure ou le défi des énergies renouvelables devient plus fort, c’est l’occasion pour chacun de repenser sa place dans l’effort global. Pour estimer en théorie ou calculer concrètement votre consommation en énergie, vous devez connaître les grandes caractéristiques de votre logement : votre mode de chauffage, sa production d’eau chaude, le type d’appareils électroménagers présents et la surface de l’habitation.

Les différents types de compteurs

S’attaquer à la mesure de vos dépenses, c’est prendre le contrôle de sa consommation d’énergie. Outre les calculs à proprement parler qui vous seront apportés dans les lignes à suivre, sachez différencier les différents types de courant servant à mesurer vos dépenses en électricité. A partir de la valeur qu’ils vous donneront, il est également possible de juger d’une puissance requise chez vous et d’établir sa moyenne sur une période de temps T donnée.

Dans la famille des compteurs, deux types de distinguent : les compteurs électromécaniques, et les modèles électroniques.

  • Dans la famille des compteurs électromécaniques se trouvent les compteurs à courant continu et alternatif. Les réseaux pris en charge par un courant monophasé ou triphasé demandent dans la plupart des cas des compteurs à induction. Ces compteurs montrent un disque fait d’aluminium, qui sous la tension et la force du courant, entre en action. Un frein magnétique fait en sorte que la vitesse de rotation ainsi générée soit toujours proportionnelle à la charge. Ces révolutions sont enregistrées par un compteur, et la consommation indiquée est donnée en kWh. Pour mesurer 1 kWh, le nombre de tours de disques nécessaire est indiqué sur le compteur.

Certaines structures disposent d’un compteur dit « divisionnaire » lorsqu’il est nécessaire de mesurer une branche du réseau électrique de manière isolée : une pièce, voire un équipement à lui seul peut fait l’objet d’une telle utilisation séparée.

Vous souhaitez connaître le profil de consommation de chaque équipement raccordé? Un lecteur optique vous sera nécessaire pour fixer un outil qui enregistre directement les mouvements du disque. Les données recueillies sont converties, comptabilisées puis enregistrées par un « data logger ». Dans les cas de mesures importantes, le compteur s’allie à un Transformateur d’Intensité. Evidemment, pour réduire la force du courant, il introduit un transformateur pour changer l’échelle des calculs.

Ainsi, un TI 200/5A donnera une échelle qui peut parvenir à mesurer jusqu’à 200 ampères, alors que l’énergie mesurée par l’appareil ne dépasse pas les 5 ampères.

  • Un compteur électronique mesure aussi la tension, et le courant, et son évolution ne cesse d’apporter des performances toujours plus appréciées. Ce type de compteur facilite la communication des informations et permet une prise en charge en amont avec votre fournisseur au moindre soucis. En effet, selon les informations comptabilisées dans le système, le dispositif a la possibilité de mettre en marche forcée ou arrêter les contacteurs des chauffe-eau, machine à laver, chauffage électrique et éclairages.

Vous déménagez ? Ouvrez votre compteur sur le réseau ErDF (Enedis) en appelant papernest
(appel gratuit)

Le kilowattheure, le watt, c’est quoi déjà?

Le premier est une unité de mesure d’énergie : 1 kWh équivaut à une consommation de 1 000 watts/heure par un appareil électrique.

Le deuxième est une unité de mesure qui équivaut à la puissance énergétique. Les appareils électroménagers ont tous une puissance référence pour leur fonctionnement. Plus l’appareil est puissant, plus le nombre de watt est proportionnellement grand.

Calcul du KwH

Difficile donc de penser une consommation globale de votre foyer. Entre le chauffage au gaz ou à l’électricité, l’utilisation ou commune de machine à laver ou sèche-linge, suivant la taille du logement (maison ou appartement) et le type d’habitudes, le cas par cas est souvent plus prudent.

En se basant sur un simple calcul, pour tout appareil électrique, vous devez prendre en compte trois facteurs dans l’opération générale :

  1. La puissance de l’appareil, calculée en W (Watts).
  2. Les heures/jour d’utilisation.
  3. Le nombre de jours/an d’utilisation.

A vos calculettes !

[nombre d’heures d’utilisation] x [nombre de jours d’utilisation] x [puissance de l’appareil en W] / 1000 = nombre de kWh

Une petite démonstration? Prenez par exemple la consommation d’un téléviseur LCD, avec une utilisation de trois heures/jour, pendant an avec une puissance de 100W : sa consommation s’élève à 109,5kWh. Vous avez un téléviseur plasma? La puissance de ces appareils est en général de 250 watts, ce qui donne une consommation en kWh de 274. Voici encore quelques instances concrètes pour vous donner une idée plus précise des consommations habituelles :

  • Un réfrigérateur, utilisé en permanence, et à la puissance fixée à 40 watts consommés en tout 350 kWh ;
  • Le lave linge, utilisé 10 heures par semaine, sur 52 semaines par ans, demandant 2200 watts, consomme 625 kWh ;
  • Face à un ordinateur portable, allumé deux heures par jour sur une année donnée et dont la demande est de 30 watts, il consommera 768 kWh de moins qu’un PC de bureau tournant en continu, sous 90 watts ;
  • L’ampoule basse consommation quant à elle, allumée 5 heures par jour tout au long de l’année consomme 22 kWh quand son homologue à incandescence requiert 60 watts pour une consommation globale de 110 kWh.

Connaître la consommation des appareils les plus souvent utilisés est le meilleur moyen de progressivement acquérir des habitudes éco-responsables. Ces gestes vous permettent de diminuer votre consommation, en évitant par exemple le recours aux mode veille ou l’utilisation de multiprises avec interrupteur.

Calcul du kWh en euros

Grand producteur mais paradoxalement consommateur le plus gourmand en électricité en Europe, en France les entreprises d’État se multiplient dans le secteur de l’énergie, faisant bourgeonner toujours plus de sociétés (Direct Énergie, Planète Oui, ekWateur, Total Spring (ex-Lampiris)) et d’offres : le prix de l’électricité en France reste en effet parmi les plus rentables sur tout le marché européen.

La RTE (Réseau de Transport d’Électricité) montre dans son bilan une consommation croissante de près de 483 TWh sur le territoire français, en augmentation en comparaison avec l’année précédente. La hausse constatée s’explique par une baisse des tarifs réglementaires de l’électricité, l’amélioration économique de la France. Pourtant cette hausse n’est pas alarmante, au contraire, les chiffres indiquent une consommation stabilisée, liée non seulement au réveil des consciences depuis quelques années mais aussi l’aide de l’État pour améliorer l’efficacité énergétique.

La consommation électrique par jour

En 2016, celle-ci était fixée officiellement à 483 térawattheures (TWh). L’analyse donnée par la Commission de Régulation de l’Énergie donnait environ 150 TWH sur un échantillon de plus de 32 000 000 sites, donnant un résultat de 4 679 kWh de par foyer français. Ceci reste du domaine du théorique, et dans les faits, les écarts en utilisations, situation financière et sociale ne sont pas et peuvent pas être pris en compte.

Cette année, avec la démocratisation grandissante des compteurs électriques, le choix s’est fait dans ce type d’appareil en fonction des besoin énergétiques réels. Le calcul de la puissance cumulée de tous les appareils électriques des foyers ont pu être directement apportés aux organismes en charge de rendre des comptes. La puissance la plus répandue sur un compteur électrique en France est établie à 6 kVA (kilovoltampères). Sur les 32 millions de sites utilisés pour l’étude, 70% sont dotés d’une telle puissance énergétique. Le reste des réseaux comporte des foyers dotés de compteurs supportant entre 3 kVA et 36 kVA.

La consommation électrique moyenne par jour en hiver

Une grande partie de la consommation en électricité dans les foyers se fait l’hiver, parfois presque la moitié de la facture annuelle vous fait passer un sale quart d’heure l’hiver. Le modèle de chauffage est le plus souvent en cause. Une grande partie des consommateurs se chauffent à l’électricité, ce qui alourdit la somme générale. À cela, d’autres facteurs sont à prendre en compte lors de vos calculs :

  • la taille de votre surface à chauffer ;
  • le nombre d’équipements de chauffage ;
  • le nombre de personnes dans le ménage.

Toujours selon les informations du réseau RTE, même les foyers qui ne se chauffent pas avec de l’électrique consomment presque un quart de plus que durant le reste de l’année. Les adeptes du radiateur électrique, quant à eux, consomment de manière indiscutable entre trois et quatre fois plus l’hiver que l’été.

Calcul de la consommation électrique dans une maison

Surface Type de chauffage Nombre de résidents Consommation annuelle Consommation journalière
70 m2 Électrique 3 9 900 kWh 27 kWh
Non-électrique 3 1 500 kWh 4 kWh
150 m2 Électrique 4 20 000 kWh 54 kWh
Non-Électrique 4 2 200 kWh 6 kWh

En moyenne, la consommation électrique d’un logement dans l’année tournera autour de 100 kWh par mètre carré mais va dépendre principalement de l’isolation de l’habitat, des habitudes en terme de consommation de ses habitants et de l’énergie utilisée pour se chauffer. Pour info, 1 kilowatt équivaut à la demande d’un four qui sera allumé pendant 1 h à 200 degrés C.

Si vous utilisez un chauffage dans votre maison de 50 mètres carrés, votre consommation d’électricité annuelle en journée sera environ de 6000 kWh tandis qu’elle sera de 5000 le soir et généralement le week-end, lorsque vous êtes à la maison.

En reprenant ces critères, la consommation d’un logement de plus de 120 m² passera à 14 400 kWh par jour et 12.000 le soir et le week-end.

Enfin, une surface de 200 mètres carrés consommera près de 24.000 kWh dans la journée, et environ 20.000 le soir et les week-end.

Les réglementations thermiques de plus en plus présentes dans la construction de logements neufs. Le concours des aides de l’État via des déduction d’impôts pour tout travaux d’isolation vous permettent de limiter la dépense d’électricité chez vous. Les offres proposées par votre fournisseurs peuvent comprendre des réductions sur le prix du kWh; ce qui vous permet quelques économies si votre chauffage central et chauffe-eau sont électriques.

En parlant de l’eau chaude, cette fois son coût n’est pas relatif à la surface de votre habitation, mais au nombre d’utilisateurs. Chaque individu consomme environ 800 kWh d’électricité chaque année pour l’eau chaude. Ce chiffre reste inchangé, que ce soit une utilisation le soir et week end ou en journée. Ainsi, les personnes gourmandes en énergies électriques ont souvent recours à des contrats de réductions du prix du kWh par rapport au tarif réglementé sur le marché.

Foire Aux Questions

Est-ce qu’une offre à prix fixe peut empêcher les augmentations des mensualités?

Des offres à prix bloqué existent, ils garantissent un prix HT fixe, pourtant cette stabilité est relative. Une telle offre n’empêchera pas les augmentations dues aux taxes. Ce n’est d’ailleurs pas parce que le prix du kWh est stable que la mensualité restera toujours la même, si la consommation augmente, le fournisseur ajuste de manière proportionnelle le budget annuel.

Ma production de courant coïncide-t-elle toujours avec ma consommation quotidienne personnelle?

Pas nécessairement. C’est la raison pour laquelle il vous faudra réfléchir au système de stockage à utiliser. Stocker ce courant, avec une batterie par exemple, deviendra pour vous plus rentable.

Rénover mon système électrique : quelles aides?

En fonction de votre éligibilité, vous pouvez avoir droit à un taux réduit de la TVA et une prime à l’amélioration. Cette dernière est attribuée par la Direction Départementale de l’Équipement pour les propriétaires. Elle concerne les travaux de mise aux normes, de rénovation, d’amélioration et travaux destinés aux économies d’énergies.

Je possède un chauffe-eau électrique, dois-je en plus avoir un ballon solaire?

Il est indispensable car le modèle solaire dispose d’un échangeur de chaleur que n’ont pas la plupart des ballon d’eau chaude électriques. Vous pouvez conserver le chauffe-eau que vous avez en appoint du ballon solaire si vous vous décidez à cet achat.

Remplacer une chaudière par une pompe à chaleur, est-ce possible?

Un diagnostic était auparavant à établie par un professionnel agréé. En 2017, il est possible de changer une chaudière pour une pompe à chaleur haute température même par des températures extérieures négatives. Un ballon tampon doit cependant être ajouté sur l’installation déjà en place pour éviter les soucis de régulation sur vos radiateurs.

Quelle est la consommation électrique d’un Ipad?

En chargeant votre Ipad complètement tous les deux jours, il ne consommera que 12 kWh.

Combien consomme mon Iphone?

1 kWh ! Pour être plus spécifique, votre batterie d’Iphone charge environ 1,440 mAh, ou environ 5,45 watts par heure. Si vous déchargez complètement votre batterie, chaque jour, sur toute une année, elle consommerait environ 2 000 watts par heure, ou 2 kWh.

Pour aller plus loin :

[beradcrumbs]

article

Article écrit par :

calendrier 13 septembre 2017

( éditer )

Commentaires

0 Avis

  0/5

Laisser un commentaire

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici