Quelle est l’évolution du prix du gaz naturel ?

Annonce

Annonce : service papernest non partenaire d'Edf (n°Edf : 3004)

Les prix du gaz naturel ont fortement évolué à la hausse depuis octobre 2021. Cette flambée des prix sur le marché de gros est due à la reprise économique post-Covid. La demande est, soudainement, devenue plus forte que l’offre. Mécaniquement, les prix ont alors augmenté. Et, pour compléter ce panorama, déjà morose, la guerre en Ukraine, débutée en février 2022, a fini d’accentuer la crise énergétique. Aujourd’hui, sur le marché de gros, le cours du mWh de gaz naturel est de 71.07€. En France, afin de limiter ces hausses des prix du gaz, le gouvernement a mis en place un bouclier tarifaire. Ainsi, le prix du kWh de gaz naturel est de 0.088 € TTC au tarif B1 (Chauffage), 0.1121 € TTC au tarif B0 (eau-chaude) et Base (cuisson), en zone tarifaire 2 (la plus répandue). Quels sont les facteurs qui influent sur le prix de gros du gaz naturel ? Comment sont calculés les prix du gaz ? Choisir le gaz naturel pour son logement permet-il de faire des économies sur ses factures énergétiques ? Décryptage.

Quels sont les facteurs qui influent sur le prix de gros du gaz naturel ?

Le cours du gaz naturel est soumis à la loi du marché

Sur ce graphique, on observe que les Tarifs réglementés de gaz naturel (TRVG) ont baissé à partir de novembre 2018 jusqu’à juin 2020, avant de fortement augmenter jusqu’au mois d’octobre 2021, date de la mise en place du bouclier tarifaire qui a gelé les TRVG.

Comment expliquer ces fluctuations ? Le gaz est soumis aux lois du marché, donc de l’offre et de la demande. Les facteurs qui influent sur le prix de gros du gaz naturel sont multiples :

  • Le volume de production : le prix du gaz naturel évolue en fonction de la quantité introduite sur le marché par les producteurs. Ce volume varie selon la production et les ventes, mais dépend également des travaux de maintenance sur les infrastructures internationales.
  • Le contexte géopolitique : le cours du gaz naturel, comme pour le pétrole ou tout autre matière première, est fortement impacté par la situation politique et économique des pays producteurs. En cas d’instabilité, la production est souvent réduite. Et, en cas de baisse des volumes mis à disposition sur les marchés, le prix du  gaz augmente mécaniquement. Le dernier exemple en date est encore, malheureusement, d’actualité avec la guerre en Ukraine. La Russie, alors premier exportateur de gaz en Europe, a réduit drastiquement ses exportations de gaz vers le Vieux-Continent. Résultat : le prix du gaz naturel a flambé, et avec lui, les factures des consommateurs. La reprise économique post-Covid a également fortement influé sur l’augmentation des prix du gaz depuis la fin de l’année 2021 : la demande est devenue bien supérieure à l’offre.
  • La météo : s’il fait froid, on met le chauffage. Logique. Le gaz est la principale source d’énergie pour se chauffer pour les particuliers, donc, durant ces périodes, la demande est alors supérieure à l’offre, et les prix augmentent.
  • La production électrique : le gaz naturel est une source d’énergie qui permet d’en produire une autre : l’électricité. Si le système électrique français connaît un période de tension sur son réseau, résultat d’une augmentation de la demande ou d’une baisse de production d’autres types d’énergies, comme l’hydraulique, l’éolien ou encore le nucléaire. Concernant ce dernier, la moitié des réacteurs sont en maintenance pour des problèmes de corrosion. Les centrales à gaz ont dû être mises en route pour rééquilibrer la production et la consommation.
  • Les taux de change : le cours de l’euro face au dollar joue un rôle déterminant sur le prix du gaz naturel. La monnaie pour les transactions concernant le pétrole et le charbon est le dollar alors que pour le gaz, c’est l’euro. Donc, si la monnaie européenne est plus forte que le dollar, les producteurs européens d’électricité préféreront le charbon, car le taux de change leur est favorable. La demande en gaz baisse et son prix avec. Mais, si l’inverse se produit, le charbon coûte plus cher, le gaz est alors privilégié, ce qui fait augmenter la demande et donc les prix.

Quelles sont les taxes incluses dans le calcul du prix du gaz naturel ?

Le calcul du prix du gaz naturel en France est établi selon trois postes de coût, selon GRDF (Gaz réseau distribution France) :

  • La fourniture (approvisionnement et commercialisation) : 51%
  • Les coûts d’acheminement (transport, distribution et stockage) : 26%
  • Les taxes : 23%

Concernant les taxes, il en existe trois :

  • La Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) : elle s’applique à deux niveaux différents sur la facture. D’abord, une TVA à 5,5% sur le coût de l’abonnement gaz et la CTA (Contribution tarifaire d’acheminement). Puis, une TVA à 20% perçue sur le montant des consommations de gaz et sur la TICGN (Taxe intérieure sur les consommations de gaz naturel). La TVA représente environ 10% de la facture annuelle de gaz.
  • La Contribution tarifaire d’acheminement (CTA) : elle est calculée en fonction des coûts d’acheminement du gaz de ville jusqu’aux consommateurs et représente environ 3% de la facture de gaz annuelle.
  • La Taxe intérieure sur les consommations de gaz naturel (TICGN) : elle est évaluée en fonction de la consommation de gaz et représente environ 13% de la facture annuelle. Il s’agit d’une taxe perçue par les Douanes
Le montant des taxes ne varie pas suivant les fournisseurs de gaz, il est fixé par les pouvoirs publics.

Quel est le prix du TRV du gaz naturel ?

Le prix du Tarif réglementé de vente du gaz naturel (TRVG) est de 0.088 € TTC/kWh au tarif B1 (Chauffage), 0.1121 € TTC/kWh au tarif B0 (eau-chaude) et Base (cuisson), en zone tarifaire 2 (la plus répandue).

Les TRVG, uniquement proposés par Engie, ne sont plus commercialisés depuis novembre 2019, et disparaîtront le 30 juin 2023. Ils servent encore de barème de référence pour le prix du gaz chez de nombreux fournisseurs.

Le saviez-vous ?

Depuis octobre 2021 et la mise en place du bouclier tarifaire par le gouvernement pour bloquer la flambée des prix du gaz, le TRVG est bloqué. Auparavant, il était réévalué tous les mois, par la CRE (Commission de régulation de l’énergie), en fonction des coûts d’approvisionnement, de commercialisation, de logistique, de stockage et de distribution du gaz.

Quel est le prix du m3 de gaz ?

Le compteur de gaz indique une consommation en m3 alors que la facture est calculée en kWh. L’unité de mesure change, car les fournisseurs convertissent les kWh de gaz consommés en m3.

Ce coefficient de conversion, également nommé coefficient thermique, est défini en fonction de la commune, selon trois critères :

  • La pression atmosphérique
  • La température
  • La qualité du gaz

GRDF a mis en place ce système de conversion afin que le tarif du gaz de ville soit équivalent pour tous les consommateurs, car l’altitude, notamment, influe sur la composition du gaz naturel en diminuant son pouvoir calorifique.

En France, il existe deux types de gaz naturel :

  • Le gaz B à bas pouvoir calorifique est utilisé pour les villes situées en dessous de 400 mètres. Il vient, principalement, des Pays-Bas.
  • Le gaz H à haut pouvoir calorifique est acheminé vers les autres communes, y compris celles au-dessus de 1000 mètres. Ce gaz provient de Finlande, de Russie ou d’Algérie.

Suivant la méthode de calcul du coefficient de conversion, en moyenne, 11,2 kWh représente un m3 pour le gaz H, et environ 10,0 kWh pour le m3 de gaz B.

Sortez les calculettes : si 1 m3 de gaz H équivaut à 11,2€ TTC/kWh et que le TRVG est fixé à 0,1121€ TTC/kWh au tarif B0 (eau-chaude) et Base (cuisson), en zone tarifaire 2 (la plus répandue), le prix m3 gaz H est donc de 1,2555€. Et le prix m3 gaz B est de 1,1210€.

Comment se calcule le prix du gaz naturel pour le consommateur ?

Le prix du kWh de gaz naturel pour le consommateur est calculé en fonction de deux critères :

  • La classe de consommation
  • La zone tarifaire

Quant à la facture de gaz naturel, elle inclut une partie variable (la consommation) et une partie fixe (le prix du kWh de gaz et l’abonnement).

Quelles sont les classes de consommation du gaz naturel ?

Les classes de consommation du gaz naturel sont divisées en quatre. Chacune correspond à la consommation d’un foyer ou d’une entreprise, et équivaut à un tarif distinct concernant le prix de l’abonnement gaz et celui du kWh de gaz :

  • Base (cuisson) : égale ou inférieure à 1 000 kWh
  • B0 (cuisson et eau chaude) : entre de 1 000 et 6 000 kWh
  • B1 (cuisson, eau chaude et chauffage) : entre 6 000 et 30 000 kWh.
  • B2i : entre 30 000 et 300 000 kWh de gaz et pour les copropriétés dont la consommation annuelle est inférieure ou égale à 150 000 kWh de gaz.

Quelles sont les différentes zones tarifaires ?

Votre situation géographique influe également sur le prix du gaz de ville. Plus la commune est éloignée d’un centre de stockage de gaz naturel, plus le kWh sera élevé. Cependant, l’écart de prix entre deux zones est marginal : entre la zone tarifaire la moins chère (zone 1) et la plus chère (zone 6), il est de 6%, quel que soit le fournisseur choisi.

Les zones tarifaires servent à répercuter, équitablement, les coûts de transport du gaz naturel entre les clients.

Il existe six zones tarifaires (du tarif le plus bas tarif au plus élevé) :

  1. Marseille, Lille, Lyon, Nantes, Laval,Tours…
  2. Paris, Rennes, Limoges, Toulon, Caen…
  3. Nice, Perpignan, Chartres…
  4. Paimpol, Gap, Bourseul…
  5. Aurillac, Albertville, Pornic…
  6. Villeroy, Maroilles, Beaumont…

Le saviez-vous ?

En classe B0, le prix du kWh de gaz est identique dans tout le pays, peu importe la zone tarifaire. En revanche, les classes de consommation B1 et B2i sont impactées par la zone tarifaire. Le prix de l’abonnement, lui, reste le même quelle que soit la zone tarifaire des consommateurs.

Comment comparer les offres de gaz naturel ?

Les quatre principaux points de comparaison des offres de gaz naturel sont :

  • Le type de contrat ( indexé sur le TRV ou à prix fixe)
  • Le coût du kWh de gaz
  • Le prix de l’abonnement gaz
  • Le type de gaz : vert (biogaz) ou classique (gaz naturel)

Sur le marché français du gaz naturel, les fournisseurs commercialisent deux types d’offres de marché (les offres au Tarif réglementé de vente n’existant plus) : indexé sur le TRV ou à prix fixe.

  1. Les offres indexées sur le TRV : le prix du kWh de gaz suit les évolutions de celui du TRV (qui est actuellement bloqué par le bouclier tarifaire), mais les fournisseurs y appliquent une réduction en pourcentage.
  2. Les offres à prix fixe : le coût du kWh de gaz est défini par le fournisseur lors de la signature du contrat et restera fixe durant toute la durée de celui-ci (de un à trois ans en général).

Ensuite, il s’agit de comparer les prix du kWh de gaz et de l’abonnement.

Enfin, le choix du type de gaz voulu peut aussi être déterminant dans votre réflexion, notamment si vous voulez participer à la transition écologique. Vous pourrez ainsi opter pour du bio gaz au lieu du gaz naturel. Si ce dernier est une énergie fossile dont l’extraction et la production sont très polluantes et émettent de nombreux gaz à effet de serre, le bio gaz, lui, est une énergie verte. Il est produit à partir de la fermentation de déchets organiques.

Voici un tableau comparatif des meilleures offres de bio gaz en décembre 2022 :

Les offres de biogaz en décembre 2022
FournisseurInformations sur l'offrePrix
ekWateur- Gaz 100% renouvelable issu de la décomposition de matières organiquesTarifs fixes pendant un an (0,1156 €/kWh)
EngieOption “Gaz Vert +” disponible pour toutes les offresDe 0,75 € à 15 € TTC par mois, en fonction du pourcentage souhaité de gaz vert
TotalEnergiesOffre Verte Fixe gaz : 10 % de biogaz, prix fixe pendant 1 an0,21 € TTC / kWh en moyenne
ilekGaz 100 % vert provenant de producteurs locaux, sans engagement0,2929 € TTC / kWh en moyenne
Mint Energie5 % de biométhane, 13 % de réduction sur les TRV, tarif variable sans engagement0,1631 € TTC / kWh

Déjà plus de 1 000 000 de français nous ont fait confiance !
Pourquoi pas vous ?

09 77 42 24 41

Annonce

Déjà plus de 1 000 000 français nous ont fait confiance ! Pourquoi pas vous ?

Je me lance !

Annonce

Pour vous aider dans vos recherches, vous pouvez utiliser un comparateur en ligne. Cet outil, très facile d’utilisation, vous permettra de gagner du temps, car il existe de nombreuses offres de gaz.

Le saviez-vous ?

Au total, une trentaine de fournisseurs se partagent le marché entre les historiques (EDF et Engie, ex-GDF) et les alternatifs (Ilek, ekWateur, Mint Énergie, ENI…). Ces derniers sont apparus en France depuis l’ouverture du marché de l’énergie en 2007. Auparavant, EDF et Engie (ex-GDF) étaient en situation de monopole. Mais, depuis, les consommateurs ont le choix de leur fournisseur d’énergie (électricité et gaz).

Grâce à un comparateur, vous pourrez donc, facilement, trouver le meilleur tarif de gaz pour vous, selon les critères indiqués :

  • L’adresse du logement
  • L’énergie voulue : gaz naturel ou bio gaz
  • La consommation de gaz

Concernant ce dernier point, vous pourrez trouver l’estimation de vos dépenses énergétiques sur vos factures ou votre espace client. Sinon, grâce au comparateur des offres gaz, il est possible de réaliser une simulation de votre consommation de gaz, si vous ne la connaissez pas.

Pour ce faire, il faut indiquer certaines informations :

  • La nature du logement : maison ou appartement
  • L’année de construction
  • La qualité de l’isolation
  • La surface habitable chauffée
  • Le nombre de personnes qui vivent dans le foyer
  • Vos usages en gaz : cuisson / eau chaude / chauffage
  • Le type de chaudière / chauffe-eau : plus de 15 ans / moins de 15 ans / chaudière à compensation
Attention, ce calcul est approximatif. La consommation de gaz dépend, principalement, des usages de chacun. Mais, vous aurez une première idée de ce que vous coûtera telle ou telle offre.

Quels sont les prix les plus attractifs parmi les offres de gaz naturel ?

Voici une liste non exhaustive des offres indexées sur le TRV (tarif B0, zone 1) au 1er novembre 2022 :

Comparatif d'une sélection d'offres de gaz à prix indexé en décembre 2022

Fournisseurs OffresPrix de l'abonnement base (TTC/an) Prix du kWh base zone 1 (TTC/an)
engie logoGaz Tranquillité 1 an102,09 €0,1121 €
eni logoIndexée Eco Gaz125,51 €0,1325 €
wekiwi logoWekiwi gaz naturel prix indexé--
happ-e logoHapp-e Electricité136,37 €0,2169 €

Voici une liste non exhaustive des offres à prix fixe (tarif B0, zone 1) au 1er novembre 2022 :

Liste non exhaustive des offres à prix fixe (tarif B0, zone 1) au 1er novembre 2022 :
Total Énergie / Offre Verte Fixe 1 an (10% de biogaz français)0,2078€101,64€
Wekiwi / Offre Gaz0,46912€102,14€
Dyneff / Mon Contrat Serein Vert0,2719€111,96€
EDF / Avantage Gaz 4 ans0,2821€112,08€
Sowee / Prix HT fixe 3 ans0,2321€249,72€

Vous souhaitez changer de fournisseur de gaz ? Les conseillers papernest vous accompagnent 📞

09 70 25 21 62

Annonce

Souscrivez une offre d’énergie dès maintenant avec papernest !

Je souscris !

Annonce

Choisir le gaz naturel pour son logement permet-il de faire des économies sur ses factures ?

Le gaz naturel est-il moins cher que l’électricité ? Si l’on compare les deux tarifs réglementés de vente, la source d’énergie la moins chère est la première : 0.1121€/kWh (tarif B0, eau-chaude, et Base, cuisson) contre 0,1740 €/kWh.

Choisir le gaz naturel pour son logement permet donc de faire des économies sur ses factures par rapport à l’électricité. Mais, surtout, si vous voulez réduire vos dépenses énergétiques, il faut changer ses modes de consommation en adoptant, au quotidien, des gestes écoresponsables simples.

L’Ademe (Agence pour la transition énergétique) proposent “10 gestes pour faire des économies d’énergie chez soi” :

  1. Réduire le chauffage de 1 °C permet de diminuer de 7 % la consommation. Une température à 19 °C à l’intérieur du logement est idéale.
  2. L’installation d’un thermostat programmable permet de moduler la température des pièces selon vos besoins. Vous pourrez ainsi réaliser jusqu’à 15 % d’économie.
  3. Éviter que la chaleur s’échappe du logement : fermer les volets et tirer les rideaux la nuit et fermer les portes des pièces peu ou non chauffées.
  4. Ne pas recouvrir les radiateurs, ne pas faire pendre les rideaux devant et penser à les purger régulièrement permet de laisser la chaleur se diffuser dans le logement.
  5. Réduire sa consommation d’eau chaude : isoler le ballon d’eau chaude et les tuyaux, mettre la température de la chaudière à 55  °C, poser des réducteurs de débits sur les robinets et dans la douche, ne pas prendre de bains et limiter le temps de la douche à moins de cinq minutes.
  6. Laver son linge à 30ºC permet de consommer trois fois d’énergie qu’à 90ºC et le programme “Éco” du lave-vaisselle économise jusqu’à 45 % d’électricité qu’un programme intensif.
  7. Éviter les gaspillages énergétiques inutiles : éteignez la lumière si vous quittez une pièce, ainsi tous les appareils électriques et électroniques plutôt que de les laisser en veille. Vous pourrez ainsi réaliser jusqu’à 10 % d’économies sur vos factures.
  8. Avoir une consommation numérique responsable : utiliser le mode “économie d’énergie” sur votre ordinateur et smartphone, éteindre tous vos appareils numériques (ordinateur, TV, console, box…) si vous les utilisez pas.
  9. Couvrir les casseroles durant la cuisson permet d’économiser 25 % d’énergie.
  10. Entretenir sa chaudière tous les ans est une obligation pour des raisons de sécurité, mais un dispositif mal entretenu consomme entre 10 à 12 % de plus.

Déjà plus de 1 000 000 Français nous ont fait confiance ! Pourquoi pas vous ?

09 70 25 21 62

Annonce

Déjà plus de 1 000 000 Français nous ont fait confiance ! Pourquoi pas vous ?

Je me lance !

Annonce

FAQ

Quel est le prix du gaz naturel actuellement ?

Le prix moyen du gaz naturel, au 1er semestre 2022, a augmenté de 7 % par rapport au 2e semestre 2021 et de 22 % sur un an. Mais les Tarifs réglementés de vente du gaz (TRVG) ont été bloqués, par le bouclier tarifaire, à partir d’octobre 2021 jusqu’au 1er janvier 2023. À cette date, les TRVG seront une nouvelle gelée avec une hausse de 15% des prix.

Quelle augmentation du prix du gaz naturel en 2022 ?

Le prix du Tarif réglementé de vente du gaz naturel (TRVG) est de 0.088€ TTC/kWh au tarif B1 (chauffage), 0.1121 € TTC/kWh au tarif B0 (eau-chaude) et Base (cuisson), en zone tarifaire 2, qui est la plus répandue. Ces tarifs sont bloqués, pour le moment, par le bouclier tarifaire. Et, à partir du 30 juin 2023, le TRVG disparaîtra pour laisser place à un indice de prix similaire.

Quel est le prix du m3 de gaz ?

Le prix du m3 du gaz B (à bas pouvoir calorifique, utilisé pour les villes situées en dessous de 400 mètres) est de 1,1210€, et celui du gaz H (à haut pouvoir calorifique, utilisé pour le reste des communes) est de 1,2555€.

Mis à jour le 30 Nov, 2022

redaction Qui sommes-nous ?
Redactor

Laurent Tourneux

Rédacteur senior

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquer ici