Producteurs d’électricité

intro]Producteur d’électricité, transporteur, gestionnaire de réseau et fournisseur sont des métiers bien distincts et indispensables à la chaîne des valeurs de l’électricité. Le producteur, en charge de produire l’électricité, est le premier maillon de cette chaîne.[/intro]

papernest vous aide à choisir votre fournisseur d’électricité en 5 min
au 09 72 50 77 40 (appel gratuit).

Les producteurs d’électricité en France

EDF, premier producteur d’énergie en France

EDF, premier producteur d’énergie en France et dans le top 10 mondial. EDF qui est également fournisseur historique d’électricité en France, détient un parc nucléaire de 58 centrales nucléaires et une capacité de 63,2 GW (gigawatt).  Le chiffre d’affaire du producteur leader sur le marché était de 69,632 milliards d’ euros en 2017., soit une baisse de 4,3% depuis 2017.

EDF est également présent en tant que producteur en Grande-Bretagne, en Italie, en Allemagne et en Belgique principalement. En Amériques, EDF est présent au Brésil, Mexique, Chili, Canada et Etats-Unis.

ENgie, premier producteur éolien

Engie est le deuxième producteur d’hydroélectricité et le premier producteur éolien en France. En effet, Engie s’efforce de développer des projets pour favoriser la commercialisation de l’électricité renouvelable. Meneur de l’électricité solaire en France, Engie se spécialise dans deux types d’énergie solaire : les panneaux photovoltaïques et les panneaux solaires thermiques.

Engie a également développé une expertise unique en matière de Biomasse et Biométhane. En utilisant des matières organiques et des substituts au gaz naturel, Engie travaille sans cesse pour trouver et promouvoir de nouvelles ressources.

Uniper, ex-E.ON

E.ON, devenu Uniper depuis 2015 est le fruit d’une fusion de deux groupes allemands lourds de plus de 14 milliards d’euros. Troisième entreprise européenne dans le secteur de l’énergie électrique, le géant connait cependant une période très difficile qui les pousse à scinder leurs activités en plusieurs catégories et à transférer leurs activités à d’autres acteurs de production d’électricité d’origine renouvelable, notamment Innogy.

D’où vient l’énergie en France ?

En France, l’énergie produite provient principalement du nucléaire. Dans les années 60, la principale préoccupation politique était d’assurer l’indépendance énergétique du territoire suite à la crise de Suez. Pour aller dans ce sens, il a fallu prévoir des solutions en cas de crise internationale, dont une création d’une source de production d’énergie, le nucléaire.

Le marché de l’énergie étant complexe, il est important de distinguer producteurs de fournisseurs, transporteur de gestionnaire de réseau de distribution. Bien que certains fournisseurs sont également producteurs, leurs activités ne peuvent pas être confondues.

Les acteurs de l’énergie en France

Le rôle du transporteur

Les transporteurs d’énergie sont toujours en situation de monopole en France. Ils sont au nombre de trois : RTE, TIGF et GRTGaz. Leur objectif est de gérer la production d’énergie sur tout le territoire Français en respectant les contraintes techniques et économiques ainsi que les conditions métrologiques de chaque région. En effet, la production éolienne ou photovoltaïque varie souvent au cours de la même journée et nécessite une optimisation de la gestion de la production pour compenser la baisse de production d’électricité comme de gaz.

Que font les distributeurs ?

Les distributeurs sont également en position de monopole en France. Il s’agit d’Enedis, ex-ERDF, filiale à 100% d’EDF, mais complètement indépendant de celui ci, et de GRDF, ex Gaz de France, filiale d’Engie, et distributeur de gaz. Ces entités sont appelées gestionnaires de réseau de distribution.

Contrairement aux fournisseurs, ils ne sont pas responsables des contrats commerciaux ou du service client, mais du raccordement des foyers des abonnés, quel que soit le choix de leur fournisseur futur, au réseau d’électricité ou de gaz, également de la mise en service qui intervient lors de toute souscription à un contrat d’énergie, de tout dépannage ou intervention sur le réseau électrique.

Le saviez-vous ?

La mise en service représente l’enregistrement de l’abonné dans la base de données d’Enedis ou GRDF mais également de la mise en marche du compteur si l’énergie était coupée et la mise de la ligne au nom de l’abonné. Le coût de la mise en service étant effectuée par le gestionnaire de réseau et non pas le fournisseur, impose les mêmes prix pour tous les abonnés, quel que soit le fournisseur ayant souscrit le contrat d’énergie.

Les distributeurs opèrent sur 95% du territoire Français, cependant, 5% du territoire est encore régi par des ELD (Entreprises Locales de Distribution). Il ne faut pas les confondre avec avec RTE qui est le gestionnaire du réseau de transport d’électricité en haute tension supérieure à 50 kV.

Les fournisseurs d’énergie en France

A quoi sert le fournisseur ?

Depuis 2007, après une politique d’unification du marché de l’énergie à l’échelle européenne du parlement européen et du conseil débutée en 1996, le marché de l’énergie est ouvert à toute concurrence. Dès lors, les deux monopoles anciennement uniques sur le marché, EDF, fournisseur historique d’électricité et Engie, fournisseur historique de gaz, se sont vus confrontés à une concurrence accrue. Ces producteurs sont également fournisseurs mais leur métier de fournisseur est très différent de leur activité de producteur.

Le but de tout fournisseur, est de vendre des contrats d’énergie (gaz et électricité). Ils ont les missions et objectifs de vendeurs. En effet, qu’il s’agisse des fournisseurs historiques ou des fournisseurs alternatifs, les fournisseurs se chargent uniquement du conseil et de la vente d’abonnement (par rapport au foyer, aux consommations mensuelles de l’abonné, de la composition de la famille etc…).

Les fournisseurs alternatifs

Venus peu à peu sur le marché, les fournisseurs en alternatifs proposent des tarifs d’abonnement fixe ou indexés, concurrentiels aux prix du tarif en vigueur des fournisseurs historiques.

Le saviez-vous ?

Le tarif réglementé en vigueur couramment appelé TRV est établi après décision de la Commission de Régulation de l’Energie (la CRE). Ce tarif comprend  entre autres des taxes, le coût du stockage, du transport et d’achat de l’énergie. 

 De plus en plus de fournisseurs offrent des offres similaires mais avec une spécificité dans leur projet ou leur stratégie d’entreprise (énergie dite verte par exemple). Certains offriront une offre collaborative, en faisant participer les abonnés dans des projets pour favoriser l’énergie renouvelable ; d’autres proposeront un service client de pointe et des moyens de communication et d’échange de très haute qualité.

Foire aux questions

Comment devenir producteur d’électricité ?

Vous souhaitez vous lancer dans l’auto-consommation ? Plusieurs solutions :

  • Vous faites une demande de certificat ouvrant droit à l’obligation d’achat auprès de la Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement (DREAL) ou pour l’Ile de France de la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Energie (DRIEE) dont vous dépendez. Cette demande peut être effectuée en ligne, sur le site de la DREAL de votre région.
  • Vous contactez EDF Obligation d’Achat pour lui demander un contrat d’achat. Toutes les demandes complètes de raccordement déposées à compter du 11 Mai 2017 pour les installations d’une puissance inférieure à 100 kWc et sur bâtiment uniquement ouvrent droit à un contrat d’achat nommé S17. Pour toutes les autres installations, vous reporter aux appels d’offres proposés par la Commission de Régulation de l’Energie.

Vaut-il mieux consommer ou revendre son électricité ?

Lorsque vous souscrivez à un contrat EDF OA, vous pouvez choisir de consommer l’électricité nécessaire à vos besoins en éclairage et chauffage, et revendre le surplus à EDF, ou revendre la totalité de l’électricité produite. Si l’on fait un calcul purement économique, il est plus rentable de revendre en totalité son électricité solaire et d’utiliser pour sa consommation personnelle l’électricité normale que de revendre uniquement son surplus. Si l’on regarde l’aspect écologique, même constat : il semble plus raisonnable d’utiliser le solaire pour sa propre consommation, en revendant le surplus.

Pour comprendre qui sont les gestionnaires du réseau électrique, tous nos dossiers sur :

article

Article écrit par:

calendar 17 juillet 2017

( update )

Commentaires

0 Avis

  0/5

Laisser un commentaire

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici