Le biométhane, nouvelle opportunité d’énergie verte ?

annonce

annonce

Pour faire face à la crise de l’énergie, les Français cherchent à se tourner vers de nouvelles solutions pour réaliser des économies sur leurs factures de gaz et d’électricité. Les énergies vertes ont ainsi le vent en poupe, car elles se présentent comme des énergies respectueuses de l’environnement, à des prix souvent similaires aux autres offres, contrairement aux idées reçues. Dans cet article, découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le biométhane.

Plusieurs fournisseurs proposent des offres de biogaz :

– Engie : option “Gaz Vert (+)“ disponible sur toutes les offres
de 5 % (0,75 € TTC par mois) jusqu’à 100 % (15 € TTC par mois)

– ENI : option compensation carbone + pour 5 € TTC par mois

Pourquoi passer au biométhane pour son logement ?

Quels sont les fournisseurs de biométhane ?

Le biométhane est une forme épurée du biogaz. Parmi les fournisseurs d’énergie qui proposent des offres de biogaz en 2023, nous retrouvons :

  • Eni
  • Engie
  • TotalEnergies
  • Mint Energies
  • ekWater
  • Ilek.

Quelles sont les meilleures offres de biométhane ?

Plusieurs offres comportant du biométhane sont disponibles sur le marché. Parmi elles :

  • L’offre 100% Biogaz Ilek, indexée sur le TRV (tarif réglementé de vente, défini par les pouvoirs publics), propose un prix du kWh de 0,2929 € TTC (en base, quelle que soit la zone).
  • L’offre Biogaz Smart, indexée sur le TRV, de Mint Énergie propose un prix du kWh de 0,1631€ (base, zone 1).
  • L’offre verte gaz TotalEnergies, qui comporte 10% de biogaz ou biométhane dans le contrat. Le prix du kWh TTC est fixe pendant un an : 0,2109€ (base, zone 1).

Voici le récapitulatif de ces offres :

Tableau des différentes offres de biométhane selon les fournisseurs
Nom de l'offrePrix du kwh
100% Biogaz Ilek0,2929 € TTC (en base, quelle que soit la zone). Indexé sur le TRV
Biogaz Smart de Mint Énergie0,1631€ TTC (base, zone 1). Indexé sur le TRV
Offre verte gaz TotalEnergies0,2109€ (base, zone 1). Fixe pendant 1 an

Trouvez une offre de biométhane gratuitement

09 70 25 21 62

Annonce

Changez de fournisseur gratuitement et souscrivez une offre de biométhane

Cliquez ici !

Annonce

Quel est le prix de gros du biométhane ?

Le tarif de référence pour l’achat de biométhane est compris entre 64€ et 95€ par MWh. Toutefois, une prime aux intrants a également été instaurée : elle varie entre 5€ et 39€ par MWh.

Pour injecter son biométhane dans le réseau de canalisations français, le producteur doit se mettre en contact avec un fournisseur de gaz naturel.

Bon à savoir

Grâce à la Taxe de Consommation Intérieure sur le Gaz Naturel (TCIGN), le producteur de biométhane est certain de pouvoir vendre son gaz à un tarif avantageux pendant 15 ans.

Le biométhane, comment ça marche ?

Comment se passe la production de biométhane ?

Les étapes de production du biométhane sont similaires à celles du biogaz :

  1. Dans un premier temps a lieu la collecte de déchets d’origine organique ou agro-alimentaire
  2. Ensuite, ces déchets sont triés et préparés pour être introduits dans un méthaniseur
  3. Le processus de méthanisation a lieu : les matériaux sont stockés dans un espace privé d’oxygène pour pouvoir être fermentés
  4. Le biogaz est ainsi libéré à cette étape
  5. Pour transformer le biogaz en biométhane, des étapes d’épuration prennent place : il est décarbonisé, désulfurisé et déshydraté.

Biométhane vs biogaz

Il n’est pas toujours facile de se rendre compte des différences qui existent entre le biométhane et le biogaz.

Le biométhane est un gaz 100% renouvelable, produit localement à partir de matières organiques. Il peut s’agir de déchets agricoles, ménagers, industriels, ordures ménagères, déchets alimentaires, déjections issues de la restauration collective, et même des stations d’épuration. Une fois leur collecte réalisée, l’ensemble des déchets est trié, préparé, brassé puis introduit dans un méthaniseur. Dès lors, commence l’étape clé : le processus de méthanisation. Les déchets et les matériaux organiques sont mélangés et chauffés à 37°C dans un environnement privé d’oxygène. Lors de la fermentation, des bactéries vont digérer les déchets tout en les transformant en engrais naturel et en biogaz. Pour être injecté dans le réseau de distribution de gaz naturel et pouvoir être utilisé, le biométhane doit être épuré en 3 étapes :

  • la décarbonatation pour enlever la majeure partie de son CO2.
  • la désulfuration pour retirer son sulfure d’hydrogène.
  • la déshydratation pour retirer l’eau qu’il contient.

Le biogaz, quant à lui, est produit en quelques jours à partir de déchets et de sous-produits dans des conditions anaérobies : on le prive de tout oxygène. Il s’agit de la forme non épurée du biométhane.

En clair, le biométhane est un gaz issu de l’épuration du biogaz. Le but ? Le but est que le premier se rapproche le plus possible du gaz naturel. Leurs utilités sont multiples : comme carburant, comme gaz pour le chauffage et la cuisson, et même comme électricité, mais avec un faible rendement pour le moment (inférieur à 30 %).

Quels sont les avantages et les inconvénients du biométhane ?

Pour réduire le bilan carbone français, l’utilisation du biométhane est une solution ingénieuse. Voici ses avantages et ses inconvénients :


Avantages et inconvénients du biométhane
AvantagesInconvénients
Énergie verte produite à partir de matériaux organiquesPeu disponible sur le territoire français (1% seulement de la consommation totale du pays)
Limite la pollution en favorisant le recyclage des déchetsLa procédure de méthanisation est onéreuse
Énergie produite localementRisque de pollution des sols si le procédé est mal réalisé
10 fois moins d’émissions de CO2 que le gaz naturel/


Trouvez une offre de biométhane gratuitement

09 70 25 21 62

Annonce

Changez de fournisseur gratuitement et souscrivez une offre de biométhane

Cliquez ici !

Annonce

Quelles perspectives de développement pour le biométhane ?

Le biométhane est une source d’énergie avec un fort potentiel. En plus de gérer les déchets organiques, elle permet la production d’énergie renouvelable tout en fournissant un complément de revenu aux agriculteurs qui en ont besoin. Son but premier reste toutefois d’accroître l’indépendance énergétique de la France.

En continuant de développer cette ressource, certains spécialistes estiment qu’en 2040, le biométhane et les gaz verts issus de la méthanisation ainsi que d’autres procédés de transformation pourront représenter près de 2/3 de la consommation de gaz en France. À l’heure actuelle, le biométhane ne représente que 1% de la consommation nationale.

Le biométhane, nouvelle énergie verte ?

Le biométhane est-il une énergie vraiment verte ?

Le biométhane est une énergie verte produite à partir de ressources renouvelables, telles que le bois ou les matériaux organiques. Elle est donc moins nocive pour l’environnement que les énergies fossiles (charbon, gaz et pétrole) ou le nucléaire, et permet même de limiter la pollution grâce au recyclage des déchets.

Quelles sont les émissions de CO2 liées à la production et consommation du biométhane ?

Le biométhane est une énergie considérée comme neutre en carbone étant donné qu’elle ne rejette pas beaucoup plus de CO2 qu’elle n’en consomme.

D’après des études réalisées par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), la production et la combustion biogénique du biométhane engendrent 44 gCO2e par kWh en considérant l’ensemble du cycle de vie. Le gaz naturel, à titre de comparaison, rejette 227 gCO2e par kWh. En remplaçant le second par le premier, ce sont près de cinq fois de CO2 rejetés dans l’atmosphère et une réduction de près de 80% des émissions de gaz à effet de serre.

Le biométhane, une énergie parfois contestée

La production de biométhane est souvent pointée du doigt pour des raisons environnementales. C’est le processus de méthanisation qui dérange.

Ce dernier “contribuerait à la dégradation des sols du fait que les déchets agricoles ne sont plus utilisés pour enrichir le sol, mais pour produire du biogaz”.

De plus, certaines enquêtes écologiques ont révélé que la qualité des nappes phréatiques était également dégradée lorsqu’un méthaniseur était situé à proximité. Marie-Pascale Deleume, membre du Ceser (Conseil économique, social et environnemental) de Bretagne, explique :“Lorsque le digestat (résidu du processus de méthanisation) bourré de pathogènes est épandu, il est consommé par le sol puis s’infiltre vers les cours d’eau et les nappes phréatiques”. Ainsi, plusieurs manifestations contre la méthanisation, processus essentiel dans la production de biométhane, ont déjà lieu un peu partout en France.

Le biométhane se présente comme le substitut idéal du gaz naturel. Toutefois, comme toutes les autres énergies, son mode de production peut laisser place à la critique. À défaut d’abîmer la couche d’ozone par ses faibles émissions de CO2, il pollue toutefois les nappes phréatiques avec ses déjections.

Le biométhane, un nouveau secteur économique en plein essor

Une filière industrielle en plein essor

En France, en 2019, on estime qu’une unité de méthanisation génère en moyenne un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 1,4 M€ grâce à la vente du biométhane. Bien qu’il ne représente qu’1% de la consommation gazière des Français, le gaz renouvelable a vu sa production quasiment doubler en France en 2020.

Par ailleurs, des prédictions très optimistes sont réalisées à son sujet : pour certains experts, cette énergie verte pourrait, en 2040, représenter près des deux tiers de la consommation énergétique nationale, et la PPE (Programmation pluriannuelle de l’Énergie française) indique que sa production pourrait passer de l’ordre d’un TWh en 2019 à 25 TWh en 2030. Le biométhane n’est donc qu’au début de son essor.

Une opportunité pour les territoires ruraux ?

Le marché du biométhane est une opportunité certaine pour les territoires ruraux. En effet, bien que sa revente soit une source de revenus supplémentaires certaine pour les agriculteurs, il ne s’agit pas là de son seul avantage financier.

Le digestat engendré par la méthanisation, une fois épandu, peut sans problème se substituer aux engrais de synthèses. Les achats d’engrais ou d’amendement (ayant des prix fluctuant) sont ainsi minimisés, et les coûts d’approvisionnement sont réduits.

On estime que les économies d’engrais pouvaient représenter jusqu’à 3 à 4€ de gain par MWh de biométhane produit. De plus, la méthanisation constitue une alternative judicieuse dans le traitement des déchets : en les recyclant, les coûts de mise en décharge sont évités par les agriculteurs.

Le saviez-vous ?

La production de biométhane modifie positivement les habitudes des agriculteurs. Entre autres, elle permet notamment de réduire les émissions de CO2 dégagées par les intrants stockés habituellement en plein air de près de 75 gCO2e par kWh.

Comment devenir producteur de biométhane ?

Pour devenir producteur de biométhane ou de biogaz, plusieurs étapes simples doivent être suivies.

  1. Dans un premier temps, il est nécessaire de se rendre sur un site dédié à cette demande, tel qu’ici, sur le site d’EDF OA, un service qui gère les contrats d’achat d’énergie, dans le cadre réglementaire de l’obligation d’achat
  2. Ensuite, une demande de contrat doit être réalisée, en fournissant une liste de pièces justificatives
  3. Le formulaire de demande doit être complété et envoyé signé par courrier. Il existe différents types de formulaire : BG16, BGS17, BGI19…
  4. L’étape suivante est celle de la rédaction du contrat, auquel doit être joint un extrait KBis
  5. Enfin, il est nécessaire de signer le contrat pour devenir producteur.

Pour produire du biométhane, il est essentiel de posséder, entre autres, d’un méthaniseur, d’un espace suffisant, des contacts avec un fournisseur d’énergie…

Est-ce un nouveau levier pour sortir de la crise de l’énergie ?

Le biométhane n’est pas une solution miracle pour sortir de la crise de l’énergie. Toutefois, cette énergie possède un certain nombre d’atouts indéniables, qui permettraient à la France de se diriger vers une indépendance énergétique indispensable dans le futur. De plus, le gaz renouvelable limite considérablement les émissions de gaz à effet de serre, et se présente comme la substitution idéale du gaz naturel, sujet à polémiques.

Changez de fournisseur d’énergie en 5 minutes avec papernest !

09 70 25 21 62

Service et rappel gratuits - Disponible du lundi au samedi de 9h à 20h

Changez de fournisseur d’énergie en 5 minutes avec papernest et trouvez une offre de biométhane !

C'est parti !

Service gratuit et ouvert du lundi au dimanche de 8h à 21h

FAQ

Quelles sont les offres de biométhane en France ?

Les abonnements biogaz et biométhane en France sont : celui 100% Biogaz du fournisseur ileK ainsi que l’offre verte gaz de TotalEnergies.

L’utilisation de biométhane permet-elle de faire des économies ?

Contrairement aux idées reçues, le coût d’une offre d’énergie verte telle que le biométhane ou le biogaz n’est pas nécessairement plus chère qu’une offre classique.

Le biométhane est-il une énergie verte ?

Le biométhane est une énergie verte produite à partir de ressources renouvelables, telles que le bois ou les matériaux organiques. Elle est donc moins nocive pour l’environnement que le charbon, le gaz ou le nucléaire, et permet même de limiter la pollution grâce au recyclage des déchets.

Mis à jour le 17 Jan, 2023

redaction Qui sommes-nous ?
Redactor

Chloé Pinguet

Chef de projet digital

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquer ici