Le biogaz, une énergie de transition écologique ?

Annonce

Annonce : service papernest non partenaire d'Edf (n°Edf : 3004)

La loi de Transition énergétique pour la croissance verte a fixé un objectif : 10 % du gaz distribué en France d’ici 2030 devra être issu d’énergies renouvelables. Ainsi, le recours au biogaz s’impose comme une évidence pour une consommation plus responsable et écologique. Présenté comme une solution non polluante et durable, le biogaz ne représente pourtant qu’1 % de la consommation française de gaz. Comment est-il produit ? Quelle est la différence avec le gaz naturel ? Quels sont les fournisseurs proposant du biogaz en 2022 ? Réponses dans cet article…

Plusieurs fournisseurs proposent des offres de biogaz :
– Engie : option « Gaz Vert (+) » disponible sur toutes les offres
de 5 % (0,75 € TTC par mois) jusqu’à 100 % (15 € TTC par mois)
– ENI : option compensation carbone + pour 5 € TTC par mois

Qu’est-ce que le biogaz ?

Le biogaz est une énergie renouvelable obtenue à partir de la fermentation des matières organiques, c’est-à-dire la biomasse : déchets agricoles (fumiers, lisiers, matières végétales), industriels (agroalimentaires) ou ceux des collectivités (cantines, espaces verts…). C’est un gaz combustible, qui se compose majoritairement de méthane (50 à 70 %) et de dioxyde de carbone. Il est aujourd’hui utilisé pour produire de l’énergie par combustion et pour fabriquer du gaz naturel pour véhicules.

Biogaz et méthanisation

La méthanisation est le processus qui permet d’obtenir du biogaz. Pour cela, les déchets organiques sont mis dans une cuve privée d’oxygène, appelée “digesteur” dans laquelle ils sont chauffés (entre 40 et 60 degrés) et mélangés. La fermentation des bactéries, qui dure plusieurs dizaines de jours, les transforme alors en biogaz.

Il est ensuite épuré et contrôlé pour devenir du biométhane, une ressource qui est alors injectée dans le réseau de gaz naturel.

La méthanisation produit des résidus solides et liquides (digestat) qui sont utilisés comme fertilisants naturels dans les exploitations agricoles, remplaçant ainsi les engrais minéraux.

Fabriquer du biogaz

Pour fabriquer du biogaz, il faut donc passer par un processus de méthanisation. Il existe trois sortes de méthanisations différentes :

  • La méthanisation de matières végétales brutes et de déchets non dangereux
  • La méthanisation de boues des eaux usées des stations d’épuration
  • Le biogaz des installations de stockage des déchets non dangereux.

Elle peut alors se faire par voie humide (ou liquide) si la teneur en matière sèche est inférieure à 15 %. Si elle se situe entre 15 et 40 %, la méthanisation se fera par voie sèche (ou solide).

Le saviez-vous ?

D’autres méthodes de fabrication du biogaz sont actuellement en phase d’expérimentation :

  • Gazéification de ressources lignocellulosiques : paille, tiges de plantes, copeaux de bois…
  • Méthanation : production de méthane de synthèse par conversion du monoxyde ou du dioxyde de carbone bio en présence d’hydrogène.
  • Méthanisation de microalgues.

Biogaz vs gaz naturel

Le biogaz et le gaz naturel contiennent tous les deux du méthane et ont les mêmes applications. Cependant, ils n’ont pas la même origine.

Le gaz naturel est une énergie fossile qui s’est constituée sur plusieurs milliers d’années à partir de substances biogènes sous la surface terrestre.

Au contraire, le biogaz est une énergie renouvelable produite à partir de la fermentation de déchets organiques. Il est donc considéré comme une énergie verte.

Le biogaz, une énergie verte

Le biogaz, une énergie verte

Le biogaz est aujourd’hui mis en avant comme une alternative aux énergies fossiles et contribue aux objectifs de transition écologique.

Le biogaz, une énergie bonne pour le climat ?

Le biogaz étant produit à partir de l’énergie dégagée par la biomasse, il est considéré comme neutre en CO2. En effet, le dioxyde de carbone provenant du biogaz a été capté par les végétaux utilisés lors de sa production : c’est une énergie renouvelable et vertueuse qui perdurera tant qu’il y aura de l’agriculture.

À l’inverse, le gaz naturel utilise des procédés d’extraction lourds et polluants, comme la fracturation hydraulique, pour le gaz de schiste, coûteuse en eau et en énergie

Quelles sont les émissions de CO2 liées à l’utilisation domestique du biogaz ?

Selon la directrice générale de GDF-Suez, Laurence Poirier-Dietz, la combustion du biogaz produit 10 fois moins de CO2 que le gaz naturel. De plus, il emprisonne le méthane pour produire de l’énergie, ce qui empêche ce gaz à effet de serre d’accéder à l’atmosphère.

Ainsi, d’après une étude de l’Agence de la transition écologique (Ademe), le facteur d’émissions du biogaz est d’environ 44,1 g CO2 équivalent / kWh PCI (pouvoir calorifique inférieur). En comparaison, celui du gaz naturel est d’environ 227 g CO2 équivalent / kWh PCI, soit cinq fois plus.

Vous souhaitez changer de fournisseur de gaz ? Les conseillers papernest vous accompagnent 📞

09 70 25 21 62

Annonce

Souscrivez une offre d’énergie dès maintenant avec papernest !

Je souscris !

Annonce

Le biogaz, une énergie efficace

Même s’il est encore peu utilisé en France, le biogaz présente des potentialités prometteuses pour atteindre les objectifs du pays en termes d’énergies renouvelables. À l’horizon 2030, l’objectif est de consommer 10 % de biogaz, c’est-à-dire autant que notre pourcentage de gaz russe dans le mix énergétique au moment où les livraisons ont cessé. Cela permettrait de réduire les émissions françaises de gaz à effet de serre de 3 %, soit 12 millions de tonnes.

Quelle utilisation pour le biogaz ?

Le biogaz peut d’abord être utilisé pour produire de la chaleur : brûlé dans une chaudière, il dégage de la chaleur. Seule contrainte, il faut l’utiliser pour le chauffage ou la cuisson au plus près de son lieu de production afin d’éviter les déperditions.

Le biogaz est aussi une source d’électricité : la chaleur dégagée par sa combustion peut alimenter un générateur qui produit de l’électricité. Il existe actuellement dix centrales de ce type sur le territoire français.

Le mode de valorisation le plus fréquent pour le biogaz est ainsi la cogénération, à savoir la production combinée d’électricité et de chaleur. Tandis que l’électricité est produite par un générateur, la chaleur est récupérée dans le système de refroidissement et dans les gaz d’échappement de la combustion pour être valorisée. Le biogaz peut alors avoir une utilisation domestique (chauffage, cuisson, eau chaude) ou industrielle.

Enfin, le biogaz sert à produire le bio carburant GNV. Pour cela, il doit subir un processus d’épuration pour en éliminer les résidus de dioxyde de carbone, d’eau et de sulfure d’hydrogène. À la fin de ce traitement, on obtient du biométhane, surtout utilisé pour le moment dans les transports en commun (comme ceux de la métropole lilloise par exemple).

Quel est le prix du biogaz ?

Le prix du biogaz varie en fonction de son origine et du type de méthanisation utilisé. Cependant, il est compris entre 70 et 173 € le MWh. Quant au biométhane (biogaz purifié), son prix de rachat varie entre 45 et 95 € par MWh.

Quels sont les avantages et inconvénients du biogaz ?

Le biogaz, comme toute énergie, présente des avantages mais aussi des inconvénients :

Avantages et inconvénients du biogaz
AvantagesInconvénients
Dimension écologique et renouvelable : produit 10 fois moins de CO2 que le gaz naturelRisque de pollution des sols et des eaux si le processus est mal maîtrisé
Valorisation des déchets par le processus de méthanisation : utilisés en fertilisants agricoles qui limitent le recours aux engrais chimiquesCoût de la méthanisation : investissements pour construire les méthaniseurs et coûts d’entretien
Préservation des ressources naturelles et réduction du méthane dans l’atmosphèreNuisances dues aux installations de transformation des matières organiques : pollution visuelle et odorante
Augmentation de la part d’énergies renouvelables dans la consommation globaleBiogaz encore peu disponible en France (seulement 1 % de la consommation totale)
Création d’emplois locaux : cercle vertueux d’une énergie produite et consommée localementDangers sur les installations : risques d’explosion

Passer au biogaz pour une utilisation domestique

Plusieurs fournisseurs de gaz proposent aujourd’hui des offres biogaz, soit avec du gaz vert provenant directement d’un processus de méthanisation, soit par compensation (ils réinjectent la même quantité de gaz vert dans le réseau).

Quels sont les fournisseurs de biogaz ?

En France, ils sont plusieurs à mettre en avant des offres de biogaz en 2022 :

Les autres fournisseurs de gaz comme EDF, Butagaz ou encore ENI proposent des offres de gaz naturel avec compensation carbone.

Quelles sont les meilleures offres de biogaz en 2022 ?

Voici un tableau comparatif des meilleures offres de biogaz en France en décembre 2022 :

Les offres de biogaz en décembre 2022
FournisseurInformations sur l'offrePrix
ekWateur- Gaz 100% renouvelable issu de la décomposition de matières organiquesTarifs fixes pendant un an (0,1156 €/kWh)
EngieOption “Gaz Vert +” disponible pour toutes les offresDe 0,75 € à 15 € TTC par mois, en fonction du pourcentage souhaité de gaz vert
TotalEnergiesOffre Verte Fixe gaz : 10 % de biogaz, prix fixe pendant 1 an0,21 € TTC / kWh en moyenne
ilekGaz 100 % vert provenant de producteurs locaux, sans engagement0,2929 € TTC / kWh en moyenne
Mint Energie5 % de biométhane, 13 % de réduction sur les TRV, tarif variable sans engagement0,1631 € TTC / kWh

Vous souhaitez changer de fournisseur de gaz ? Les conseillers papernest vous accompagnent 📞

09 70 25 21 62

Annonce

Souscrivez une offre d’énergie dès maintenant avec papernest !

Je souscris !

Annonce

Le raccordement au gaz

Pour raccorder votre logement au gaz naturel, il faut contacter GRDF :

  • Soit en téléphonant au 09 69 36 35 34, du lundi au vendredi de 8h à 17h;
  • Soit sur le site Internet de GRDF : dans la rubrique “Obtenir le gaz dans votre logement”, cliquez sur “Demander votre raccordement”.

Il faudra alors donner les informations suivantes :

  • L’adresse exacte du logement ;
  • Vos coordonnées téléphoniques ;
  • Les caractéristiques du logement ;
  • La puissance souhaitée pour l’installation de gaz ;
  • Le plan de masse.

Les travaux de raccordement jusqu’au compteur de votre logement seront alors réalisés par GRDF ; quant aux travaux intérieurs, ils seront effectués par votre installateur. Pour pouvoir mettre en service vos installations de gaz, il faudra ainsi avoir souscrit un contrat d’énergie avant la fin des travaux.

Déjà plus de 1 000 000 Français nous ont fait confiance ! Pourquoi pas vous ?

09 70 25 21 62

Annonce

Déjà plus de 1 000 000 Français nous ont fait confiance ! Pourquoi pas vous ?

Je me lance !

Annonce

FAQ

Comment se produit le biogaz ?

Le biogaz est produit à partir de matières organiques par un processus appelé méthanisation, qui transforme les émissions dues à la fermentation des bactéries en biogaz. Il peut être produit à partir de déchets agricoles, industriels ou ceux des collectivités, permettant ainsi de les recycler.

Quel est le prix du biogaz ?

Le prix du biogaz varie actuellement entre 70 et 173 € le MWh. Sa production est en général plus coûteuse que celle des énergies fossiles (du fait du coût d’investissement et d’entretien des infrastructures), mais engendre jusqu’à 10 fois moins de gaz à effet de serre que l’extraction du gaz naturel.

Quelles sont les offres de biogaz les moins chères ?

Les offres de biogaz les moins chères sont celles d’Ekwateur, qui propose un tarif fixe pendant un an (0,1450 € TTC/kWh) ou indexé au prix du marché de gros (0,1048 € TTC/kWh). D’autres fournisseurs proposent également des offres de biogaz : Engie, ilek, Mint Energie et TotalEnergies.

Mis à jour le 18 Nov, 2022

redaction Qui sommes-nous ?
Redactor

Orane Malou

Rédactrice junior

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquer ici