La vente des semences paysannes autorisée pour les particuliers

Le mercredi 27 mai 2020, les députés ont enfin adopté une proposition de loi autorisant la vente de semences paysannes aux particuliers. Cette loi vise essentiellement les jardiniers amateurs et les collectivités publiques.

Après plusieurs années d’attente, les députes ont adopté une loi permettant aux particuliers d’acheter des semences paysannes. Jusqu’ici, les semences paysannes, non-inscrites au catalogue officiel, pouvaient uniquement être vendues gratuitement aux jardiniers amateurs, tout en respectant de strictes règles sanitaires.

Grâce à la nouvelle loi, il est désormais possible « de vendre ces semences traditionnelles ou nouvellement élaborées, relevant du domaine public, plus rares et garantes de la biodiversité » explique la députée à l’origine de cette loi.

L’objectif est de permettre aux jardiniers amateurs et aux collectivités publiques de cultiver ces semences et de lutter contre l’uniformisation des goûts, des formes et des saveurs.

Qu’est-ce qu’une semence paysanne ?

Une semence paysanne ou semence ancienne est une semence directement issue de celles que les agriculteurs ont sélectionnées et multipliées depuis plusieurs siècles, bien avant le développement de l’agriculture intensive.

Les semences paysannes s’opposent aux semences fermières qui sont des variétés certifiées, créées par l’Homme, avec un statut en droit de la propriété intellectuelle.

Chez les semences paysannes, on observe une grande diversité génétique, contrairement aux semences fermières qui appartiennent globalement toutes à des souches proches. Ainsi, l’utilisation des semences paysannes permet de diversifier le code génétique des produits que nous consommons et donc de varier les formes, les goûts et les textures.

Les semences paysannes ont également un impact écologique puisqu’elle favorise l’apparition et le développement de la biodiversité. On observe donc un regain d’intérêt pour ce type de semences, notamment de la part d’agriculteurs et d’ONG tournés vers une agriculture durable.

De quoi inciter à consommer différemment ?

L’autorisation de la vente de semences paysannes aux particuliers va-t-elle inciter les Français à consommer davantage de produits locaux ?changement consommation

Ce n’est pas la principale raison, mais une récente étude réalisée par l’Observatoire des Nouvelles Consommations montre que 63% des Français se disent prêts à consommer davantage de produits locaux.

Il apparaît que la crise sanitaire due au Covid-19 a considérablement fait évoluer les habitudes de consommation. Ainsi, l’étude démontre que :

  • 45% des Français se tournent vers des produits d’origine France
  • 37% vers des produits frais
  • 37% vers des produits issus de circuits courts

infographie consommation français finale

Bon à savoir

Depuis le début de l’épidémie, les consommateurs prêtent davantage attention à certains critères comme la qualité nutritionnelle (52%), l’origine (54%) ou encore la traçabilité des produits (50%).

Cependant, le prix reste le premier critère de choix pour la grande majorité des consommateurs.

On peut néanmoins penser que l’autorisation de la vente des semences paysannes aux particuliers va favoriser encore davantage la consommation de produits locaux. Ajoutons à cela l’attrait grandissant pour la campagne depuis le confinement, nul doute que le jardinage amateur a de beaux jours devant lui.

Redactor

Ecrit par Maxime

Mis à jour le 3 Sep, 2020

Commentaires

star star star star star

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis :