Est-ce rentable d’installer des panneaux photovoltaïques en 2021 ?

Il est communément admis qu’un investissement dans des panneaux photovoltaïques atteint son seuil de rentabilité en moyenne au bout de 10-15 ans. Après ce laps de temps, l’électricité produite est entièrement gratuite tant que l’installation est opérationnelle.

Dans la mesure où la durée de vie des panneaux est d’au moins 25 ans (avec une garantie de 20 ans en général), investir dans cet équipement est donc une très bonne option sur le long terme.

Choisir les équipements les plus adaptés à ses besoins

Dans le calcul de la rentabilité de votre projet, vous devez tenir compte de plusieurs facteurs importants :

  • La localisation : la maison se situe-t-elle dans une région ensoleillée ou non ? Si votre maison se situe dans une région moins ensoleillée, pas d’inquiétude ! L’investissement dans le solaire reste une bonne opération sur le long terme comme le prouve le succès de cette énergie dans les pays du nord de l’Europe ;
  • L’orientation de la maison ; une exposition plein sud est à privilégier pour que l’installation profite d’un ensoleillement maximum tout au long de la journée ;
  • Le choix de l’inclinaison des panneaux ; la meilleure inclinaison se situe entre 30 et 35° par rapport à un axe horizontal ;
  • La surface de toit disponible et son revêtement (il est moins cher d’installer des panneaux sur les toitures modernes) ;
  • La consommation différée de l’électricité produite (ce qui nécessite d’acquérir des batteries) ;
  • L’usage que vous souhaitez faire de l’installation (chauffage, eau chaude …).

Tous ces facteurs sont à prendre en considération dans le choix des équipements et de leur puissance. Le recours à des spécialistes comme la société Europe Energie peut, à ce titre, être conseillé. En effet, la pose de panneaux solaires par Europe Energie est précédée d’une étude approfondie de vos besoins, ce qui vous permet de faire le choix le plus adapté.

Dans le cadre de votre projet, vous devez en outre tenir compte du remplacement de l’onduleur tous les 10 ans. Cette pièce, indispensable au bon fonctionnement du dispositif, permet, à partir d’un courant continu, d’obtenir du courant alternatif. C’est ce dernier qui est utilisé par les appareils électriques et les réseaux publics d’électricité. Si vos panneaux sont équipés de micro-onduleurs, il ne sera pas nécessaire de les remplacer.

Bon à savoir : les frais d’entretiens des panneaux sont minimes (un brossage régulier à l’eau suffit).

Autre bonne nouvelle, la montée en puissance de l’énergie solaire a entraîné une forte diminution du prix des installations ces dernières années. De plus, les cellules photovoltaïques modernes offrent un rendement de plus en plus élevé, ce qui en accroît la rentabilité.

Choisir l’autoconsommation et bénéficier d’aides publiques

Assez peu développée en France jusqu’à récemment, la solution de l’autoconsommation est une option intéressante au regard de l’augmentation du prix de l’électricité. En effet, en consommant l’électricité que vous produisez, vous réduisez très significativement vos factures.

Si vous choisissez l’autoconsommation, vous serez également éligible à une prime à l’investissement. Le montant de cette prime est dégressif (plus la puissance de votre équipement est élevée, moins la prime est importante) et s’échelonnait de 390 €/kWc à 80 €/kWc au 30 septembre 2020.

La prime n’est accordée que si vous avez eu recours à un installateur RGE (reconnu garant de l’environnement).

Vous serez en revanche assujetti au tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE), de l’ordre de 25 à 40 € par an.

De plus, afin de vous permettre de revendre votre électricité, l’Etat a fixé un tarif de rachat subventionné de l’électricité photovoltaïque avec une obligation d’achat (OA) à EDF. Cela vous permet de vendre la totalité de votre électricité ou seulement le surplus, si vous optez pour l’autoconsommation.

Si votre installation a une puissance inférieure ou égale à 3 kWc, les revenus tirés de la vente d’électricité sont exonérés d’impôt sur le revenu, de CSG (contribution sociale généralisée), de CRDS (Contribution à la Réduction de la Dette Sociale) et des différents prélèvements sociaux.

En outre, les travaux d’installation de panneaux photovoltaïques raccordés au réseau public d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc bénéficient d’une TVA à 10 % (au lieu de 20 %).

Notons que le dispositif Ma Prime Rénov’ (qui remplace en 2021 le crédit d’impôt) et l’Eco-prêt à taux zéro ne s’appliquent pas directement aux panneaux photovoltaïques. Toutefois, en améliorant l’isolation de votre maison ou votre système de chauffage, grâce à ces financements, vous augmentez la part d’électricité qui peut être revendue à EDF.

Enfin, des subventions supplémentaires peuvent être octroyées par les collectivités locales et certaines banques proposent des prêts à taux réduits.

Mis à jour le 2 Mar, 2021

redaction Qui sommes-nous ?
Redactor

guillaumeh

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquer ici