Simulateur empreinte carbone et utilisation de votre smartphone

Résumé: Si la préservation de l’environnement est un sujet qui vous importe, vous prenez déjà certainement des habitudes écocitoyennes au quotidien. Cela passe par le tri sélectif, les économies d’énergie et d’eau sans oublier l’utilisation des transports en commun, etc. Malgré ces efforts, il se pourrait cependant que votre empreinte carbone soit démultipliée par l’utilisation que vous faites de votre smartphone.


Modifier ses habitudes de consommation : c’est aussi valable pour son téléphone 

D’après l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), le trafic de données connaît une croissance annuelle de 25%. Ce trafic correspond à plus de la moitié de la consommation annuelle d’énergie pour le numérique. Cette augmentation notable s’explique notamment par notre utilisation croissante des smartphones et la consommation de données mobiles que cela implique.  Effectivement, entre 2017 et 2020, la consommation moyenne de données mobiles a augmenté de près de 26% en France.

Bien qu’aujourd’hui, les flux de données mobiles ne représentent qu’une part minime des émissions mondiales de Co2, il s’agit bien là d’un poste d’émissions croissant. Effectivement, nombreuses sont les applications très gourmandes en données mobiles. La plupart du temps, ce sont les apps de streaming qui sont en première ligne. Très concrètement, et encore une fois d’après les données de l’ADEME, les flux vidéos représentent près de 1% des émissions mondiales de Co2. 

Pourquoi l’utilisation des données mobiles est-elle une source d’émissions de CO2 ?

D’après ce rapport de l’Arcep, les Français consommaient en moyenne 6.7GB de données mobiles chaque mois en 2017. Cela correspond approximativement à une dépense de 50KWh d’énergie en 4G. En 2020, la facture est encore plus salée et atteint les 9GB par Français soit 67.5KWh d’énergie.  

Le calcul devient alors très simple, pour chaque GB que vous consommez en 4G, vous utilisez 7.5KWh d’énergie. Sachant qu’en France, chaque KWh d’énergie produit représente en moyenne 0.1kg d’émission en Co2 (source), chaque GB de données mobiles consommé est synonyme d’une émission de CO2 de 0.75kg.

À quel point votre smartphone pollue-t-il ?

Mais cessons avec ces chiffres et rentrons plutôt dans le concret : à quel point polluez-vous réellement avec votre téléphone ? La réponse varie grandement en fonction de l’utilisation que vous en faite et c’est pour cette raison que nous avons créé l’outil ci-dessous. Grâce à celui-ci, vous pouvez facilement, en quelques secondes, évaluer votre consommation annuelle moyenne de données mobiles et les émissions de CO2 qu’elle implique. Vous y découvrirez également le nombre moyen d’arbres que vous devriez planter chaque année pour parvenir à compenser ces émissions. 

Dans quelle catégorie de consommateur de données vous situez-vous ?

Si vous consommez 9GB de données mobiles par mois, soit 108GB à l’année, vous vous situez dans la moyenne française. Il s’agit là d’un niveau d’émissions correct qui devrait être compensé en plantant deux arbres.

Néanmoins, si vous utilisez régulièrement votre téléphone, à raison de plusieurs heures par jour, la facture sera bien plus conséquente. Les jeunes de moins de 30 ans s’approchent effectivement souvent de dépenses avoisinant les 30GB voire 40GB de données mobiles par mois. À titre de comparaison, si vous vous situez plutôt dans cette catégorie, vous auriez besoin de planter huit arbres par an pour compenser vos émissions.

Dernier cas de figure, votre téléphone est votre outil de travail et il vous est impossible d’aller où que ce soit sans le consulter régulièrement. Si vous vous reconnaissez dans ce scénario, il est probable que votre consommation dépasse les 60GB voire 70GB par mois. Si vous souhaitez compenser les émissions que cela implique, vous auriez à planter 14 arbres par an, autant vous dire que vous seriez bientôt le propriétaire d’une belle forêt.

En conclusion

Bien que vous ne pensiez certainement même pas aux émissions de CO2 causées par votre consommation de données mobiles, celles-ci s’avèrent souvent non négligeables. Pour avoir accès à une estimation de vos émissions selon l’utilisation que vous faites de votre smartphone, nous vous invitons à utiliser l’outil ci-dessus.

Maintenant que vous avez pris conscience de l’impact que votre smartphone a sur l’environnement, il est peut-être temps de jeter un coup d’oeil aux alternatives qui vous permettraient de le limiter. De nombreuses applications proposent effectivement désormais des options « économie de données mobiles ». C’est notamment le cas de Netflix. Si vous souhaitez aller encore plus loin, nous vous conseillons de limiter au maximum le streaming en 4G et de penser à vous connecter à un réseau wifi lorsque cela est possible.

Mis à jour le 20 Avr, 2021

redaction Qui sommes-nous ?
Redactor

Victor Gonçalves

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquer ici