Depannage electricite : démarche, numéro, tarif

Qui pense “dépannage électricité” a souvent peur du prix. Nombreux sont les Français à avoir déjà été confrontés à une coupure d’électricité : le plus souvent, pour un dépannage électrique à Paris par exemple, le premier réflexe des consommateurs est d’ouvrir leur boîte aux lettres à la recherche des petites fiches cartonnées “dépannage électricité Paris 15e”, “depannage electricite 24h/24” et autres prospectus trompeurs.

Les meilleurs fournisseurs d’électricité avec Agence France Électricité au 09 72 50 77 40, du lundi au vendredi de 8h30 à 21h et le samedi de 9h à 19h.

De nombreux dépanneurs à domicile distribuent des cartons comportant des numéros utiles (mairie, police, pompiers…) au milieu desquels ils indiquent le leur. Comme s’ils étaient un service public ou agréés par les pouvoirs publics, ce qui n’est pas le cas.

Le dépannage de votre installation électrique est à prendre très au sérieux pour éviter les récidives et de payer des frais de dépannage exorbitants. Comment être sûr de contacter les bonnes personnes ? Comment obtenir un devis ? Existe-t-il une méthode de dépannage électrique ? Peut-on trouver des manuels de dépannage électriques en PDF ? Comment obtenir un dépannage electrique avec EDF ? Avec Engie ? Focus sur le dépannage électrique.

Dépannage électricité : quand faire appel à un professionnel ?

Compte tenu des risques et de complexité spécifique des installations électriques et de leurs dysfonctionnement, il est capital de bien les discerner afin de savoir lesquels nécessitent l’intervention d’un professionnel et lesquels peuvent se résoudre avec quelques gestes simples (mais toujours sécurisés).

Commencez par essayer de redémarrer le disjoncteur. Si après redémarrage, l’électricité n’est toujours pas rétablie ou saute à nouveau, il s’agit d’une véritable panne (et non d’un simple fusible ou prise défectueuse).

Il peut arriver que certains prises usées causent des court-circuits dans l’alimentation électrique, c’est aussi le cas des fusibles et des disjoncteurs ; il suffit alors de les remplacer. 

L’intervention d’un électricien demeure importante, surtout lorsque vous n’avez pas de connaissance en électricité. 

Combien coûte un dépannage d’électricité ?

Il n’existe pas de grille tarifaire des interventions pour les dépannages d’électricité. Le coût d’un dépannage évolue en fonction de :

  • la nature du problème : le tarif pour changer un fusible défectueux ou pour refaire à neuf toute une installation n’est pas le même.
  • du prestataire (déplacement, matériel nécessaire et taux horaire)
  • l’urgence de l’intervention : en général, un électricien est rémuné 50 € de l’heure. Le prix peut évoluer selon l’urgence du dépannage. Mais sachez que  si vous faites appel à un professionnel dans la soirée, un samedi ou un dimanche, même pour un simple dépannage, vous risquez de tomber sur un tarif majoré à 100% voire à 200%. Dans quel cas, le budget à prévoir est situé entre 70 € et 90 €, peut-être plus.

Dépannage électrique : qui appeler ?

Le gestionnaire de réseau


Le gestionnaire de réseau électrique est en charge de la maintenance, de la gestion et du développement du réseau électrique et des appareils de comptage (les compteurs). En cas de panne d’électricité dont l’origine est incertaine ou liée au compteur), le gestionnaire de réseau dépêche un technicien à domicile à toute heure du jour et de la nuit. Dans 95% des cas, le gestionnaire de réseau en charge de votre commune est Enedis (filiale à 100% d’EDF)

En cas d’urgence, le numéro d’Enedis pour un dépannage électrique (problème sur le compteur) est le 09 72 67 50 XX (les “XX” correspondant au numéro de votre département).

Le fournisseur d’énergie

En cas d’urgence sur votre installation électrique, le mieux est de contacter directement le gestionnaire de réseau en charge de votre commune. Si le courant est coupé mais que la situation ne représente pas un danger majeur, pour les pannes survenant à l’intérieur de votre logement, vous pouvez contacter le service client de votre fournisseur d’énergie.

Avec votre contrat d’électricité, votre fournisseur peut vous proposer une solution et des services de dépannage à domicile. Ces options sont payantes mais en contrepartie, le consommateur a l’assurance de bénéficier de l’expérience d’un professionnel agréé 24h/24, 7j/J. Voici les différents services proposés par les différents fournisseurs :

L’Assistance dépannage d’EDF

EDF propose à ses clients trois solutions en cas de problèmes :

  • Option électricité seule : 9€ HT /mois
  • Confiance option Electricité & Gaz : 15€ HT /mois
  • Dépannage option Electricité & Plomberie : 15€ HT / mois
  • Dépannage option Electricité & Gaz & Plomberie : 19€ HT /mois

Engie Home Service

Engie a créé Engie Home Service, une filiale spécialisée dans la maintenance d’équipements énergétiques.

L’Assistance dépannage Direct Energie

Direct Energie propose à ses abonnés deux solutions de services à domicile en cas d’urgence sur leur installation électrique :

  • Sérénité : en cas de panne électrique / sur l’installation de gaz, un dépanneur chez moi en moins de 3h. À partir de 4,99€ TTC /mois.
  • Sérénité Plus : garantit les mêmes services que l’option Serenity, avec en plus la plomberie et la serrurerie, un depanneur chez vous en moins de 3h. À partir de 5.99€ TTC par mois.

L’assistance Elec’ Dépannage de Total Spring (ex-Lampiris)

  • Assistance Electricité : pour 2.99€ TTC / mois, en cas de panne (prise de courant, interrupteur, tableau electrique), un electricien agréé intervient chez vous en moins de 4 heures.
  • Assistance Tranquillité : pour 5.99€ TTC / mois, les mêmes garanties que l’assistance électricité, avec en plus en intervention de cas de problème de plomberie ou de serrurerie.

L’agence de gestion locative

Si vous êtes en contrat avec une agence de gestion locative pour le bail de votre logement, c’est votre agence qu’il faudra contacter afin d’obtenir un dépannage. Les agences de gestion sont en relation avec des professionnels agrées dans les domaines suscités qu’elles dépêchent en cas d’urgence, et se chargent ensuite de prendre en charge les devis.

Le bailleur

Dans le cadre d’une location, si le ou la propriétaire gère lui-même le bien, il est impératif de lui signaler le moindre dysfonctionnement  sur l’installation électrique si la coupure électrique est d’origine accidentel. Si le courant a été coupé à cause d’un orage ou d’un impayé, le bailleur n’est pas directement concerné. En cas de vétusté ou de panne accidentelle en revanche, il est bon d’en informer le ou la propriétaire afin de procéder à d’éventuels travaux de remise à niveau.

Le syndic de copropriétés

Si vous vivez en copropriétés et que la panne est généralisée, le syndic de copropriété se charge de faire venir un électricien ou de contacter le gestionnaire de réseau, sans que vous ne soyez mis(e) à contribution financièrement. Si le problème est d’ordre privatif (seul votre logement est touché), l’intervention sera à vos frais mais votre syndic peut vous orienter vers des professionnels agrées, ayant déjà eu affaire à des interventions dans votre immeuble par exemple.

Dépannage électrique : gare aux fraudes

Les syndicats de copropriétés sont les premiers à mettre en garde les copropriétaires et les locataires contre les prospectus trompeurs affichant de numéros utiles soi-disant de services publics. Cette pratique frauduleuse l’est pour deux raisons :

  • D’une part, les numéros de téléphone imprimés aboutissent au standard d’entreprises de dépannage à domicile, implantées loin du lieu d’appel. Dans certains cas, l’indicatif des numéros de téléphone correspond à celui de la grande agglomération locale ou du département voisin.
  • Plus gros encore, ces dépanneurs n’hésitent pas à faire croire qu’ils ont une implantation locale alors que leurs locaux et entreprises sont parfois situés à des centaines de km de l’endroit indiqué sur la carte. Une façon de majorer les tarifes des interventions pour déplacement supplémentaire.

Pratiques car on est sûrs d’en trouver une qui traîne dans sa boîte aux lettres en cas d’urgence, ces cartes sont en fait bien souvent sources de problèmes pour les consommateurs. Souvent contactés dans l’urgence, ces entreprises n’hésitent en effet pas à réaliser (plus ou moins bien) des travaux inutiles et à gonfler de manière indécente les coûts des prestations et des pièces fournies. Les particuliers désabusés se voient adresser des devis ahurissants pour un simple fusible à remplacer ou une prise défectueuse.

Dans tous les cas, quelle que soit l’urgence de la situation dans laquelle vous vous trouvez, ne contactez pas ces entreprises. Idem sur le net : les requêtes “dépannage urgence Paris 16e”, “serrurerie Lyon 24h/24” aboutissent souvent à des sites d’annonces dont le but est d’attirer le consommateur.

Foire aux questions

Que faire en cas de fuite de gaz ?

Si vous suspectez une fuite sur votre installation de gaz, contactez d’urgence le numéro Urgence Sécurité Gaz de GRDF, le gestionnaire de réseau de gaz en France : 0 800 47 33 33 (numéro Vert, joignable 24h/24, 7j/7). En cas de fuite de gaz, même suspectée, ouvrez toutes les portes et fenêtres possibles et éloignez le plus de la fuite. N’intervenez pas vous-mêmes et n’essayez pas de fermer vous-même le compteur. Sortez de la pièce et quittez le logement en attendant les secours.

Les tarifs pour les dépannages d’électricité sont-ils les mêmes partout en France ?

Non, la localisation géographique et la densité démographique jouent un rôle dans les variations tarifaires pratiqués par les professionnels de l’électricité : un électricité devant se rendre dans un village situé à 50km de ses locaux facturera l’intervention plus chère que si elle avait lieu dans la même ville. Les grandes agglomérations, plus peuplées, sont plus facilement desservies et les dépanneurs sont plus nombreux. Lorsque vous contactez un électricien pour une intervention d’urgence, pensez à demander un devis systématiquement et décrivez le problème en détail. Cela permettra au dépanneur de préciser son estimation.

Pourquoi les plombs sautent-ils pendant les orages ?

Plusieurs raisons expliquent pourquoi nos compteurs électriques ont tendance à disjoncter en période d’orage :

  • Première raison : le risque premier est lié au coup de foudre. En effet, si la foudre tombe sur un pylône, celui-ci peut être endommagé ou détruit. une autre conséquence peut être l’injection d’une partie de l’électricité de la foudre dans le réseau électrique. D’où les coupures de postes de sécurité ou des transformateurs généraux.
  • Deuxième raison : la décharge sonique du tonnerre. en effet, lorsqu’un éclair tombe il est suivit de plus ou moins près (différence vitesse de la lumière (300 000 Km/s) vitesse du son (~340 m/s au niveau de la mer)). Lorsque cette décharge est très importante, il arrive que les vibrations déclenchent des systèmes de sécurité.
  • Troisième raison : le vent, Il n’est pas rare que les orages soient accompagnés par des vents violents. ceux-ci peuvent donc, arracher les lignes, faire tomber les pylones, ou faire tomber des arbres sur les lignes ce qui les casse.
  • Quatrième raison : aux précipitations. En effet, si les pluies deviennent trop importante et provoque une crue, les poste EDF sus cité se trouveront inondés et donc coupé.

Dans tous les cas, inutile de vous précipiter sur votre panneau électrique ou votre disjoncteur en cas d’orage. S’il est coupé, il y a de fortes chances qu’il le reste jusqu’au retour au calme de la météo.

article

Article écrit par:

calendar 14 septembre 2017

( update )

Commentaires

0 Avis

  0/5

Laisser un commentaire

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici