Cette page référence d'abord les fournisseurs partenaires de papernest puis les autres fournisseurs pertinents. Classement : dans l'ordre décroissant du nombre de clients à l'échelle nationale. En savoir plus sur notre méthodologie : ici.

Prix du gaz au m3

À l’heure où le choix de son énergie devient de plus en plus facile, mais où la concurrence fait jouer des tarifs avec toujours plus d’intérêts, savoir s’y retrouver une fois que l’on a choisi son énergie n’est pas de tout repos non plus. Les prix sont en constante évolution, et beaucoup de foyers se demandent comment chiffrer leur consommation de gaz en se basant sur son prix au m³. La consommation est en effet affichée sur le compteur ar une valeur indiquée en mètres cubes. Décalage lorsqu’on a encore en tête la consommation du gaz exprimée en Kilowatt-heure. Les lignes qui vont suivre s’efforceront de clarifier un peu les choses.

Les meilleurs tarifs du gaz avec papernest

Les prix du gaz au m3 gaz en 2017

Le tarif réglementé du gaz au kWh est fixé tous les mois par les pouvoirs publics. Il est possible de payer le gaz moins cher en faisant jouer les offres concurrents.

Après une baisse appliquée au début du mois de juillet 2017, le prix du gaz a encore évolué. Chaque fournisseur de gaz naturel propose des offres de marché libre lui permettant de demander ses propres prix pour le kWh du gaz. Cette perspective concurrentielle propose des prix inférieurs aux tarifs réglementés suivis par Engie.

Pour vous permettre de connaître le prix d’un m³ de gaz naturel chez vous, il vous faut multiplier les valeurs du tableau par le coefficient de conversion indiqué au verso de votre facture de gaz.
Prix TTC Base B0 B1
Zone 1 Zone 2 Zone 3 Zone 4 Zone 5 Zone 6
Engie : tarif réglementé  0,07880 € 0,07090 € 0,04890 € 0,04970 € 0,05040 € 0,05110 € 0,05180 € 0,05020 €
Direct Energie : offre classique 0,07520 € 0,06770 € 0,04680 € 0,04750 € 0,04810 € 0,04880 € 0,04950 € 0,05030 €
ENI : offre Evolucio 0,07523 € 0,06770 € 0,04685 € 0,04753 € 0,04822 € 0,04890 € 0,04958 € 0,05027 

Comprendre la conversion m³ kWh

Les factures exprimées en kWh à la différence d’une indication sur un compteur donnée en m³ partent d’une différence simple. Un m³ de gaz ne va pas contenir les mêmes calories (on parle alors de pouvoir calorifique) qu’un autre, c’est-à-dire, la même quantité d’énergie par unité de volume. Les fournisseurs doivent donc mesurer ce pouvoir calorifique afin que les utilisateurs de gaz ne paient que pour la quantité d’énergie qu’ils auront réellement consommé. De cette manière, on applique un coefficient de conversion pour ce changement d’unité.

Le nombre de kWh contenus au sein d’un m³ (mètre cube) dépend du type de gaz que vous utilisez, à savoir de basse ou de haute calorie. Dans le cas d’ 1 m³ de gaz en basse calorie, la valeur comptée variera entre 10.8 et environ 12.8 kWh/m³. Vous pourrez retrouver le coefficient qu’applique votre fournisseur sur vos factures de gaz. Également, le type de gaz disponible varie selon la région à pourvoir. Il faut en tenir compte lors des calculs. De la même manière, certaines conditions liées à l’acheminement et à l’altitude de votre point de livraison vont faire varier à la fois la pression du gaz mais aussi sa température. Ces deux points change la qualité du gaz et le pourcentage de méthane qu’il continent influencent eux aussi le chiffre final.

Pour résumer, l’énergie contenue dans 1 m3 de gaz varie en fonction de :

  • la composition du gaz;
  • l’altitude la votre commune ;
  • la pression de livraison.
Il suffit alors de suivre la formule suivante :
nombre de m3 x coefficient de conversion = nombre de kWH

Ce coefficient de conversion en question va servir à déterminer la quantité d’énergie que vous aurez consommé, cependant il ne modifiera en rien le coût de la facture de gaz. Il sera ainsi déterminé par le gestionnaire du réseau de distribution GRDF : chacune des relèves effectuées par le distributeur servira à mesurer quel est le volume de gaz que vous aurez consommé et à établir quelle énergie y correspond le mieux.

Comment fait-il? Le coefficient de conversion moyen est appliqué au volume, en se basant sur les coefficients déterminés jour après jour depuis la date du précédent relevé. De cette manière, le coefficient de conversion ne peut être le même d’un client à l’autre.

Les différentes zones de gaz

Voici un tableau récapitulatif des prix réglementaires de kWh par mètre cube de gaz, selon le type de gaz et l’altitude à laquelle se trouve le foyer à pourvoir en gaz.

Altitude Gaz B (bas pouvoir calorifique) Gaz H (haut pouvoir calorifique)
Moins de 200 mètres d’altitude 9,2 – 10,1 kWh/m3 10,3 – 12,4 kWh/m3
200 – 400 mètres 9,0 – 9,9 kWh/m3 10,1 – 12,1 kWh/m3
400 – 600 mètres 9,9 – 11,8 kWh/m3
600 – 800 mètres 9,6 – 11,5 kWh/m3
800 – 1000 mètres 9,4 – 11,3 kWh/m3
Plus de 1000 mètres 9,2 – 11,0 kWh/m3

Les prix des tarifs réglementés du gaz d’Engie en 2017

Les éléments de facturation pour les ménages ayant souscrit aux Tarifs Réglementés du gaz GDF-Suez (Engie) sont donnés dans une formule établie et approuvée par le CRE. Ensuite, les chiffres obtenus sont additionnés au montant total qui couvre à la fois les coût d’approvisionnement et hors approvisionnement.

Grille tarifaire du TRV du gaz commercialisé par la marque Engie Gaz Tarif Réglementé :

Plage de consommation
(MWh)
Base
0 à 1
B0
1 à 6
B1
6 à 30
B2I
30 et plus
Exemples d'usagesCuisineCuisine
Eau chaude
Cuisine
Eau chaude
Chauffage
Petite chaufferie
Copropriété
Abonnement (€ TTC/an)107,97107,97249,12249,12
Prix du kWh par zone
(€ TTC/kWh)
Niveau 10,07910,07910,05550,0555
Niveau 20,05620,0562
Niveau 30,05690,0569
Niveau 40,05770,0577
Niveau 50,05840,0584
Niveau 60,05910,0591

Last modified the 13 juin 2019

Foire Aux Questions

Qu’est-ce qu’une zone tarifaire ?

Le territoire français est divisé en six zones distinctes qui portent chacune un numéro en fonction des tarifs du gaz : la zone la moins onéreuse portera le numéro 1 tandis que la plus chère sera à 6. Il est important de noter que pour les consommations inférieures à 6.000 kWh annuelles, le prix du gaz ne sera pas influencé par une quelconque zone tarifaire. Enfin, les fournisseurs sont libres de fixer leurs prix en fonction des zones tarifaires dans lesquels se trouvent leurs clients.

Quelle est en moyenne la valeur du coefficient de conversion d’un logement individuel alimenté avec un gaz naturel?

Un logement individuel alimenté en gaz B, à une pression de livraison de 27 mbar, demande un coefficient de conversion d’environ 10 kWh/m3. Concernant un logement alimenté en gaz H pour une pression de 21 mbar, il faut compter une conversion de 11,2 kWh/m3.

Quelle est la valeur moyenne de ce même coefficient pour une résidence collective?

Alimentée en gaz B à une pression de livraison de 300 mbar, le coefficient est en moyenne de 13 kWh/m3. Quant à une résidence alimentée en gaz H, pour une même pression de livraison, ce chiffre est évalué à 14,5 kWh/m3.

Quelle est la différence entre le gaz propane et le gaz de ville ?

Le premier concerne surtout les logements situés dans les zones rurales qui ne sont pas raccordées au gaz de ville. Les foyers utilisant du gaz propane doivent le stocker dans une citerne reliée à leur chaudière. La consommation du propane est plus élevée et coûteuse que le gaz de ville, même si ces prix varient grandement d’un fournisseur à l’autre. Il est possible de négocier le tarif du gaz propane avec son fournisseur, alors que c’est inenvisageable pour le gaz de ville.

Pour les logements qui ne sont pas raccordés au gaz de ville et avec une consommation réduite, le gaz en bouteille est plus intéressant. En effet, il est mieux adapté pour les installations de cuisson gaz et usages ponctuels.

Taxes et contributions : quelles sont leur influence sur le prix du gaz?

Les taxes représentent en moyenne 20% du montant de la facture de gaz. On en trouve trois applicables au gaz naturel :

  • la TVA : la TVA à taux réduit de 5,5% sur l’abonnement hors taxe et la CTA ou la TVA à taux plein de 20% sur le montant des consommations HT facturé par l’opérateur ;
  • la TICGN ou Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel : sur chaque kWh consommée cette taxe est prélevée par les fournisseurs de gaz et reversée à l’État. Au début de l’année 2017, ce montant était fixé à 5,88 euros/mWh (0,00588 euro par kWh) ;
  • la CTA : la Contribution Tarifaire d’Acheminement finance le régime spécial de retraite des industries électriques et gazières, en plus de l’abonnement. Cette taxe représente 2% du prix indiqué sur la facture de gaz pour une personne se chauffant au gaz, soit environ 25 à 30 euros par an.

Prix du gaz de ville au m3 ou en kWh : de quoi dépendent les prix fixés?

Le prix du kWh dépend en particulier du type de contrat d’énergie auquel le consommateur souscrit. Un contrat au tarif du gaz réglementé est donné avec des prix fixés par l’État. À l’inverse, un contrat au prix du marché proposé par la concurrence de l’opérateur historique Engie et par Engie lui-même donne des prix variables selon les offres sur le marché international.

Pour aller plus loin :

article

Article écrit par :

calendrier 26 juillet 2017

( éditer )

Commentaires

0 Avis

  0/5

Laisser un commentaire

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici