Cette page référence d'abord les fournisseurs partenaires de papernest puis les autres fournisseurs pertinents. Classement : dans l'ordre décroissant du nombre de clients à l'échelle nationale. En savoir plus sur notre méthodologie : ici.

Quel est le prix du gaz de ville ?

Quel est le tarif du gaz réglementé en 2017  par rapport à 2016 ? Quel est le prix du gaz au m3 ? Quel fournisseur propose le meilleur prix du kWh de gaz ? EDF ou Engie ? L’évolution prix du gaz de ville répond à ses obligations et des influences très spécifiques tous les ans. Quelle tendance pour le prix du gaz 2017 ? Quel est le prix du kWh de gaz avec Direct Energie ?

Pour souscrire à un contrat de gaz, contactez papernest

Dans cet article, retrouvez le détail des tarifs du gaz de ville, ses composantes, ses facteurs.

Gaz de ville ou de réseau ?

Que consomme-t-on dans nos foyers ? Du gaz de ville ou de réseau ? Les termes portent à confusion. Pourtant, ces deux gaz sont différents sur plusieurs points : composition, quantité de chaleur, niveau de sécurité.

    • leur composition
    • leur pouvoir calorifique (quantité de chaleur dégagée par la combustion d’un mètre de gaz naturel exprimé en kWh)
  • leur niveau de sécurité.

Le gaz de ville servait autrefois à éclairer les réverbères plantés dans les rues de grandes métropoles. On l’utilisait également pour le chauffage et la cuisson.

En France, les intoxications au monoxyde de carbone (le gaz des pots d’échappements des véhicules) font encore 3000 victimes par an. Inodore et indétectable, le CO est la première cause de mortalité accidentelle par toxique en France. Aujourd’hui, on utilise du gaz naturel, plus sûr, mais inodore : on va lui ajouter du tétrahydrothiophène pour qu’il soit détectable.

Les fournisseurs d’énergie comme Engie, eni, Alterna, Antargaz etc commercialisent des offres de gaz naturel aux consommateurs, ainsi que du gaz en citerne et du propane et du butane (en bouteille). Ces deux produits sont des GPL (gaz de pétrole liquéfiés) odorants, très différents car ils ne sont pas obtenus de la même façon.

Le gaz naturel est commercialisé par les fournisseurs aux tarifs de l’état (une exclusivité Engie, anciennement GDF-Suez) et à prix de marché par les fournisseurs alternatifs. Ces derniers proposent souvent des tarifs plus avantageux que ceux de l’ancien fournisseur historique, comprenant des remises sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé.

Le tarif du gaz de ville en 2017

La grille tarifaire suivante comporte le prix du kWh du gaz en € TTC pratiqué par certains fournisseurs au 11 juillet 2017 en France métropolitaine.

Tarif Consommation

annuelle

Abonnement .annuel (TRV) ENGIE (ex-GDF Suez)
Tarif réglementé
Direct Énergie
Offre Classique 
Total Spring (ex-Lampiris)
Offre gaz indexée
Eni
Evolucio
Base (toutes zones) < 1 MWh 80,93 € 0,07 880 € 0,07 520 € 0,07 280 € 0,07 523 €
B0 (toutes zones) entre 1 et 6 MWh 95,49 € 0,07 090 € 0,06 770 € 0,06 830 € 0,06 770 €
B1 et B2i – Zone 1 > 6 MWh 238,15 € 0,04 890 € 0,04 680 € 0,04 800 €
(zone A)
0,04 685 €
B1 et B2i – Zone 2 0,04 970 € 0,04 750 € 0,04 753 €
B1 et B2i – Zone 3 0,05 040 € 0,04 810 € 0,04 822 €
B1 et B2i – Zone 4 0,05 110 € 0,04 880 € 0,04 890 €
B1 et B2i – Zone 5 0,05 180 € 0,04 950 € 0,04 958 €
B1 et B2i – Zone 6 0,05 250 € 0,05 030 € 0,05 027 €

Gaz de ville : les classes de consommation

On distingue des classes de consommation du gaz naturel pour les particuliers et les professionnels, correspondant aux usages faits du gaz (chauffage, cuisson, eau chaude). Plus les usages sont nombreux ou énergivores, plus l’abonnement du gaz naturel et son prix annuel augmenteront en conséquences. Ainsi, un tarif Base correspond à moins de 1000 kWh et sert à la cuisson. Un tarif B0 correspond à une consommation comprise entre 1001 et 6000 kWh, et correspond en plus à l’eau chauffée au gaz. Ensuite, le tarif B1 est compris pour une consommation entre 6001 et 30000 kWh et correspond aux deux choses citées précédemment ajoutées à un chauffage individuel au gaz. Enfin, l’appellation B2i, correspond elle, à une consommation plus importante qui peut être considérée comme une petite chaufferie.

Ces appellations Base, B0, B1 et B2i ont été définies par Engie (anciennement GDF-Suez) et reprises par les fournisseurs alternatifs, à l’exception d’EDF qui préfère faire cavalier seul et proposer sa propre structure de consommation pour le gaz de ville , à savoir :

Consommation annuelle Usage du gaz naturel Classe de consommation EDF Classe de consommation Engie (ex-GDF-Suez)
x ≤ 1 MWh cuisson Conso 1 Base
1 MWh < x ≤ 6 MWh eau chaude B0
6 MWh < x ≤ 11 MWh chauffage Conso 2 B1
11 MWh ≤ x Conso 3

Outre les classes de consommation, le prix du gaz de ville dépend en grande partie de la zone tarifaire de l’abonné. Ces zones sont communes à l’ensemble des fournisseurs (à deux exceptions) et concernent les particuliers comme les professionnels.


Gaz de ville : les zones tarifaires

La répartition des villes et communes en zones tarifaires permet de supporter le coût supplémentaire du gestionnaire de réseau. Ce coût est ainsi indirectement payé par le consommateur par une variation du prix du kWh de gaz selon la zone. La zone 1 étant celle où le gaz est le moins cher, la zone 6 celle où il coûte le plus cher.

Grille tarifaire du TRV du gaz commercialisé par la marque Engie Gaz Tarif Réglementé :

Plage de consommation
(MWh)
Base
0 à 1
B0
1 à 6
B1
6 à 30
B2I
30 et plus
Exemples d'usagesCuisineCuisine
Eau chaude
Cuisine
Eau chaude
Chauffage
Petite chaufferie
Copropriété
Abonnement (€ TTC/an)107,97107,97249,12249,12
Prix du kWh par zone
(€ TTC/kWh)
Niveau 10,07930,07930,05560,0556
Niveau 20,05630,0563
Niveau 30,05710,0571
Niveau 40,05780,0578
Niveau 50,05850,0585
Niveau 60,05920,0592

Last modified the 13 juin 2019

De tout les fournisseurs de gaz, seuls EDF et Total Spring (ex-Lampiris), ainsi que l’offre de marché d’Engie ont choisi de ne pas établir leur tarifs en rapport avec les zones tarifaires de gaz de GRDF.
Cette différence de structure complique la tâche du consommateur qui souhaite effectuer une estimation de consommation et comparer les différentes offres des fournisseurs. Les écarts de tarifs rendent plus difficiles la comparaison des prix.

Foire aux questions

Chez quel fournisseur s’abonner au gaz de ville ?

Tout dépend de votre profil de consommation et de vos besoins en gaz chez vous. Pour l’assurance d’un fournisseur expérimenté et présent sur l’ensemble de la chaîne des valeurs du gaz, optez pour un contrat chez Engie (ex-GDF-Suez), ancien fournisseur historique du gaz en France, ou eni, fournisseur italien spécialisé dans la vente d’hydrocarbures et implanté dans le secteur du gaz à l’international. Pour faire des économies dés les premières factures, les offres de gaz de Total Spring (ex-Lampiris) ou Direct Energie, qui affichent toutes une remise sur le prix du kWh de gaz, comptent parmi les plus compétitives du marché.

Comment prendre un contrat de gaz naturel chez un fournisseur ?

Pour vous abonner au gaz naturel, commencez par comparer les prix et choisissez le fournisseur le plus approprié. Pour souscrire, il vous suffit de contacter son service client, muni(e) des documents suivants :

  • L’adresse complète du logement
  • Le numéro de Point de Comptage et d’Estimation du gaz
  • Le relevé du compteur
  • Si vous déménagez, le nom de l’ancien(ne) locataire
  • Vos références clients si vous ne changez pas de fournisseur
  • Un RIB, pour la mise en place du prélèvement automatique.

Je déménage, que faire de mon contrat de gaz ?

Le résilier. Votre contrat de gaz est rattaché à une adresse physique et à un compteur. Il ne vous suivra pas dans votre futur nouveau logement. Si vous êtes satisfait de votre fournisseur actuel, contactez son service client et informez-le de votre changement d’adresse afin de mettre en place une nouvelle souscription et demander la mise en service du gaz naturel à votre nouvelle adresse. Notez qu’un déménagement est aussi l’occasion de faire jouer la concurrence en changeant de fournisseur d’énergie. Dans ce cas, inutile de contacter votre fournisseur actuel : celui que vous choisirez pour votre nouveau logement se chargera de résilier votre contrat.

Qu’est-ce que la mise en servie du gaz ?

Il s’agit, dans le jargon technique, de la procédure qui consiste à « mettre le compteur » à son nom. Officiellement, les compteurs ne sont jamais mis au nom des titulaires des contrats, ils appartiennent aux collectivités, qui en concèdent l’exploitation aux gestionnaires de réseau (GRDF pour le gaz). La mise en service du compteur consiste à rattacher la consommation au nom du titulaire du contrat. Les compteurs d’énergie n’étant jamais remis à zéro ; c’est la mise en service qui permet de faire débuter la consommation.

Quels sont les frais et délais de la mise en service du gaz ?

Cette intervention est assurée par GRDF sous 5 jours ouvrés, pour un coût de 18,06€ TTC. Ce délai peut être ramené à 48h (mise en service express), dans ce cas le tarif est de 57,96 € TTC, voire à 24h (mise en service d’urgence) pour un devis de 139,08 € TTC. Les frais sont reportés sur la première facture de gaz reçue par le consommateur, et reversé à GRDF par le fournisseur.

  • Attention : pendant les pics de déménagements (entre mai et septembre), les gestionnaires de réseau sont saturés de demandes, et le délai standard de 5 jours ouvrés est susceptible de s’allonger.

Pour aller plus loin :

article

Article écrit par :
agathe

calendrier 20 juillet 2017

( éditer )

Commentaires

0 Avis

  0/5

Laisser un commentaire

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici