Cette page référence d'abord les fournisseurs partenaires de papernest puis les autres fournisseurs pertinents. Classement : dans l'ordre décroissant du nombre de clients à l'échelle nationale. En savoir plus sur notre méthodologie : ici.

kVA kWh, quelle différence ?

Quelle est la différence entre le kVA et le kWh ? Le kVA correspond à la puissance souscrite au compteur. Le kWh correspond à l’électricité consommée. Deux aspects à prendre en compte pour bien choisir votre contrat et ainsi faire des économies sur votre facture d’énergie.

Faites jusqu’à 200€ d’économie avec un contrat adapté à vos besoins

kVA et le kWh, quelle est la différence ?

Lorsque l’on choisit un contrat d’électricité, le prix de l’abonnement va dépendre de la puissance du compteur. Celle-ci est définie en kVA et elle varie entre 3 kVA et 36 kVA pour les particuliers. La puissance de 6kVA est la plus utilisée en France, elle correspond à la puissance d’un logement de maximum 3 pièces, environ 60m2. Plus la puissance du compteur est élevée, plus le prix de l’abonnement le sera.

Le kWh correspond à la consommation d’électricité du particulier. Plus on consomme de l’électricité, plus la facture est salée et cela est dû aux kWh consommés. Le montant de la facture varie selon le nombre de kWh consommé, alors que le prix de l’abonnement reste toujours le même. De plus, selon le choix du fournisseur alternatif, le prix peut être plus bas que celui de EDF qui doit proposer le tarif réglementé.

Où puis-je trouver la puissance de mon compteur en kVa ?

La puissance du compteur n’est pas affichée en kVa sur les compteurs mécaniques mais elle sera visible sur tous les compteurs communicants Linky. C’est un des avantages du nouveau compteur digital qui facilitera la communication entre le fournisseur et le particulier.

Généralement, lorsque l’on appelle un conseiller pour souscrire une offre d’énergie, il nous demande la surface de notre logement ainsi que les équipements dont nous disposons et la date de construction du logement. Avec ces informations, le conseiller peut évaluer la puissance du compteur. Il est également possible de lui donner les chiffres d’intensité du compteur affichés dessus, ce qui lui donnera une équivalence.

Mettez en service votre compteur électrique à la bonne puissance en appelant gratuitement papernest

Si vous êtes déjà client chez un fournisseur d’électricité, vous pourrez trouver la puissance de votre compteur sur votre dernière facture. C’est la manière la plus simple de connaître sa puissance lorsque l’on possède un compteur mécanique.

Le Kw et le kVA

L’histoire d’amour commence. Ces deux acronymes, encore un moyen de crypter les informations et gagner du temps, révèlent vos lointains cours de physique ou dans un immédiat plus proche, les innombrables chiffres de vos factures d’énergies.

Les kW correspondent à la puissance d’un appareil, et le h ajouté est donné par indication temporelle de calcul. Lorsqu’on met 75 kWh près de votre ordinateur plat, ce n’est pas vous menacer, mais vous indiquer qu’il consomme 75 kilowatts en une heure d’utilisation continue. Ensuite, le voisin un peu plus long appelé kilovoltampères, ou KVA, donne le seuil d’énergie qu’il est possible d’atteindre si vous décidez d’allumer tous les appareils chez vous à pleine puissance.

Une puissance de kVA insuffisante fait donc sauter facilement les plombs et endommage votre installation électrique.

La conversion de kw en ampère

50 ampères est le maximum qu’il est possible de tirer d’une installation électrique dans un logement. Après le compteur, un coffret électrique distribue ces 50 ampères dans toute l’habitation. Dans le coffret se trouvent des disjoncteurs qui protègent les lignes électriques qui sont réparties dans les différentes pièces. Ces disjonteurs, les fameux plombs, vont de 10A à 20A. Le seuil autorisé par la loi étant de 20A donne déjà 4 400 watts (ou 4,4 Kw).

Impossible donc de brancher autre chose sur la même ligne, et comme sur une voiture, si on tire trop sur la tension, tout lâche.

Il n’est pas possible de convertir des watts en ampères, mais l’intensité des ampères peut se calculer en prenant la relation qui existe avec la puissance et la tension. La formule générale qui relie tous ces éléments diffère selon la nature du circuit (alternatif ou continu, monophasé ou triphasé).

Voici donc une illustration trouvée sur un cousin de Wikipédia que vous devez connaître. Ceci, pour l’exemple d’un calcul d’ampères qui utilise des watts dans un circuit à tension constante.

Conversion de kw en ampère

Conversion de kVA et kWh pour monophasé et triphasé

Alors cette fois, pour convertir l’intensité de ce courant d’ampères en puissance active (watts) et puissance apparente (voltampères), il faut connaître la tension du réseau.
Les formles utilisées sont les suivantes :

  • En monophasé : Pmonophasé = U*|*cos φ et Smonophasé = U*|
  • Pour un triphasé : Ptriphasé = U*|*cos φ* √3 et Striphasé = U*|*√3

Avant de vous lancer dans une frénésie maladive entre la calculette et vous, quelques exemples de résultats possibles avec ces formules.

Lorsque A = 1, pour un U de 115 V un calcul de Pmonophasé (w) donne 92 et Smonophasé (va) équivaut à 115. Le même ampérage, pour un U de 230 V donne 184 pour un Pmonophasé (w) et 230 en Smonophasé (va). Alors, en passant au triphasé maintenant, un ampérage unique pour un U de 230V rend 318,70 en utilisant la formule de Ptriphasé (w) et 398,37 avec Striphasé (VA). Lorsque U passe à 400V, les résultats sont respectivement de 554,26 et 696,82 pour Ptriphasé (w) et Striphasé (VA).

Foire aux Questions

Est-il possible de connecter des charges monophasées à un groupe électrogène triphasé?

Oui, mais attention à ne pas surcharger le groupe électrogène avec la puissance totale. Tirez 1/3 de la puissance totale à chaque phase de connexion d’une charge monophasée. Il est conseillé de quand même relier des charges monophasée à un groupe électrogène approprié de type monophasé. Des groupes électrogènes qui ont un enroulement renforcé relié à la prise monophasée existent. Avec ces systèmes, il devient possible de charge un groupe triphasé avec des charges monophasées. Ceci ne constitue pourtant pas une règle, pensez à être sûr de votre coup si vous envisagez ce genre d’alternatives.

kW, kWh, kWh, kVa, comment on s’y retrouve dans tout ca?

Même quand on a l’habitude d’utiliser ces abréviations, il est encore difficile de les distinguer de manière claire. En commencant par le kilovoltampère (kVA) il correspond à la puissance électrique apparente. C’est le produit conjoint de la tension et du courant. Le Kilowatt crête, kWc, est la puissance électrique délivrée sous des conditions normales. Le kilowattheure est l’énergie simple et consommaée par un appareil d’une puissance d’un kilowatt fonctionnant pendant une heure. A cela se nuance le kilowatt (kW) de la puissance électrique : le rapport de transfert d’énergie dans 1 watt est de 1 joule pendant une seconde. Un kilowatt donne 1000 watts donc 1000 joules pendant 1 seconde.

Pour aller plus loin :

article

Article écrit par :

calendrier 21 septembre 2017

( éditer )

Commentaires

2 Avis

  4/5

  3/5

Bonjour Pas évident tout ça !!! Ce que je voudrais savoir c'est la chose suivante: l'an passé j'ai consommé 10 546 kwh et cette année 12 568 KVA contrainte et forcée d'accepter leur LINKY de M.... Pouvez-vous me dire le nombre de KWH que font 12 568 KVA? 12 568KVA= ? KWH Je ne sais pas utiliser les formules proposées, vraiment désolée.... mon bac sciences est trop loin!!!

  5/5

Et on ressort la calculette ...

Laisser un commentaire

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici