Le propane

Vous avez forcément déjà entendu parler de gaz propane. Peut-être même faites-vous partie de ces 600.000 foyers en France actuellement chauffés par le gaz propane. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Quelle est la différence entre le gaz propane et le gaz butane ? Quel est le moins cher ? Le meilleur pour l’environnement ? Bref, que faut-il absolument savoir sur le propane ?

C’est ce à quoi nous allons tâcher de répondre dans cet article détaillé. De la masse volumique du propane à ses différentes utilisations concrètes, en passant par les tranches de prix du propane, ses différences avec le butane ou la combustion du propane, vous deviendrez incollable sur le GPL.

Vous avez des questions au sujet des meilleures tarifs de gaz pour vous ? N’hésitez pas à les poser aux conseillers d’Agence-France-Électricité, disponibles du lundi au vendredi de 8h30 à 21h et le samedi de 9h à 19h, au 09 72 50 77 40.

Qu’est-ce que le gaz propane ?

Commençons par le commencement. Scientifiquement, le propane est un combustible naturel, issu d’autres produits pétroliers et généralement utilisé comme source d’énergie chimique dans des moteurs à combustion interne ou des des chaudières. Quand on parle de propane, on se réfère souvent à sa version commercialisée, liquide, composée à 90% de propane et de propène (ou propylène), ainsi qu’un peu d’éthane, de butane et de butène. À savoir qu’à la formule du propane originelle (C3H8) est ajoutée de l’éthanethiol, un additif odorant prévu pour signaler d’éventuelles fuites (le propane étant par nature incolore et inodore).

La production du propane est effectuée à la suite de l’extraction de gaz naturel (et gaz associés) dans des gisements de pétrole. Autre cas de figure : il peut aussi être produit lors du raffinage de pétrole brut. Si sous sa forme naturelle il se présente comme un gaz, il peut être transformé à l’état liquide lorsqu’il est refroidi. C’est sous cette forme qu’il est présenté la plupart du temps, puisqu’elle facilite grandement son transport. À titre d’exemple, un litre de propane en bouteille possède autant d’énergie que 270 litres de propane gazeux. La densité du propane sous forme liquide présente donc bien plus d’intérêt pour des moyens bien moins importants que sa forme gazeuse, plus compliquée à maîtriser, transporter et stocker.

Les utilisations du propane

Comme nous l’avons vu, le gaz propane sous sa forme liquide est le plus généralement utilisé comme combustible et carburant. Sa première fonction reste tournée vers l’alimentation d’appareils domestiques, notamment les chauffe-eaux, les gazinières ou les chauffages. De son côté, le secteur agro-alimentaire apprécie son absence d’impureté et l’utilise régulièrement dans l’élevage de volaille ou des serres maraîchères.

Stocker du gaz propane

Le propane est peu utilisé à l’état gazeux, sa forme liquide étant plus pratique pour son transport et son stockage. Celui-ci peut prendre plusieurs formes : en citerne ou en bouteille. Néanmoins, en raison de ses propriétés qui le font monter très rapidement en pression, l’utilisation du propane est réservée pour un stockage en extérieur uniquement. Utiliser du propane en appartement est strictement interdit.

Ainsi, les bouteilles doivent obligatoirement être rangées à l’extérieur et les citernes peuvent éventuellement être enterrées si vous disposez d’un espace suffisant. Autrement, on parle de citerne aérienne.

Propane ou butane ?

Quand on parle de propane, le butane n’est jamais loin. En effet, les deux substances ont de nombreux points communs : il s’agit de deux GPL (Gaz de Pétrole Liquéfiés), commercialisés sous forme liquide, mais utilisés à l’état gazeux pour des raisons de température.

C’est là que se situe la première différence entre le propane et le butane. Là où le butane s’évapore aux environs de 0 °C (-1 °C pour être précis), le propane dispose d’une plus grande résistance au froid (sa température d’ébullition est de -42 °C). Il peut ainsi être utilisé même dans les hivers les plus rudes.

Autre différence majeure : l’utilisation des deux gaz. Même s’ils alimentent tous les deux des appareils ménagers, ces différents GPL ne s’utilisent pas dans les mêmes environnements. Comme nous l’avons déjà spécifié, le propane possède une résistance au froid bien plus élevée que le butane. Il sera donc privilégié pour tous les usages extérieurs. Cependant, cette propriété s’accompagne d’une montée en pression très rapide, interdisant le stockage et l’utilisation de bouteilles de propane en intérieur. C’est tout l’inverse pour le gaz butane, qui est généralement utilisé en intérieur pour alimenter des chauffages d’appoint ou des cuisinières. À savoir que le butane peut aussi être utilisé en extérieur si les températures sont supérieures à 0 °C.

En dépit de ces différences, la plupart des appareils susmentionnés sont compatibles pour les deux formes de gaz. Pensez simplement à vérifier les connectiques des appareils en question afin d’en être certain, mais sachez que ni le butane ni le propane ne sont nocifs pour l’homme de toute façon (à moins d’être libéré en grande quantité dans un espace restreint). Pour plus de sécurité, un additif odorant est ajouté aux gaz afin de signaler toute fuite éventuelle (le propane et le butane étant inodores).

Les différents fournisseurs de propane

La fourniture de propane ne se répartit qu’entre un nombre limité d’acteurs. On distingue surtout cinq grands fournisseurs, qui se partagent 90% des parts du marché du GPL :

  • Antargaz
  • Butagaz
  • Primagaz
  • Finagaz (anciennement connu sous le nom Totalgaz)
  • Vitogaz

FAQ

Quel est le propane le moins cher ?

Pour identifier le fournisseur de propane le moins cher, il suffit d’examiner le prix que chacun d’eux propose pour une tonne de propane. C’est le cas pour quatre d’entre eux :

Fournisseur Prix du gaz à la tonne (TTC)
Butagaz 1299 €
Primagaz 1396 €
Antargaz 1686 €
Vitogaz 1878 €

Comme on le voit, c’est Butagaz qui peut se vanter de la tonne de propane la plus financièrement accessible. Il ne faut toutefois pas écarter l’importance d’autres facteurs, comme  l’installation de la citerne, qui varie énormément d’un fournisseur à l’autre ou selon la capacité de la citerne. À ce niveau, c’est Antargaz qui est le plus compétitif puisque c’est lui qui prend en charge les frais d’installation.

article

Article écrit par :

calendrier 26 juillet 2017

( éditer )

Commentaires

0 Avis

  0/5

Laisser un commentaire

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici