Bientôt une nouvelle centrale électrique innovante dans le delta du Rhône

Une collaboration made in France

La startup bretonne Sweetch Energy et la Compagnie Nationale du Rhône ont joint leurs forces pour concrétiser ce projet de centrale électrique innovante et écologique.

La centrale devrait voir le jour en 2023, et produire d’ici 2030 plus de 4 millions de MWh, soit deux fois les besoins énergétiques annuels d’une ville comme Marseille.

Ni éolienne ni solaire, cette centrale utilisera de l’énergie osmotique, utilisant les flux naturellement créés entre deux eaux de salinité différente.

Qu’est-ce que l’énergie osmotique, en clair ?

Comme  l’explique dans cet article Nicolas Heuzé, directeur général et co-fondateur de Sweetch Energy, l’énergie osmotique provient du courant qui se crée lorsque deux volumes d’eau qui n’ont pas le même niveau de salinité sont confrontés l’un à l’autre (par exemple, de l’eau douce et de l’eau de mer).

C’est une membrane semi-perméable, séparant les deux eaux, qui permet à cette énergie d’être générée et collectée. Selon la technologie, celle-ci ne laisse passer que le sel ou l’eau douce :

  • osmose à pression retardée (PRO) : seule l’eau douce passe
  • électrodialyse inverse (RED) : un seul type des ions du sel

Avec l’électrodialyse inverse, chaque compartiment se remplit d’ions chargés positivement d’un côté et négativement de l’autre : la pile électrique est créée !

Pourquoi n’existe-t-il pas encore de centrales osmotiques ?

Jusqu’ici, plusieurs expérimentations avaient été menées mais sans grand succès. Pour cause : la faible rentabilité du procédé, due au coût très important de la membrane séparatrice.

Bon à savoir

Non seulement cette membrane est coûteuse à produire, mais pour qu’elle soit efficace elle doit être très grande !

Bonne nouvelle pour le projet de Sweetch Energy et de la Compagnie Nationale du Rhône : le dispositif utilise une nouvelle génération de membrane, plus efficace.

Quelles conséquences, alors, si cette technologie dite « INOD » (Ionic Nano Osmotic Diffusion) prouve son efficacité ? Selon Sweetch Energy, elle permettrait à elle seule de subvenir aux besoins en énergie de toute l’humanité… Rien que ça !

Reste donc à voir si elle tient son pari dans les années à venir.

Mis à jour le 21 Mar, 2022

redaction Qui sommes-nous ?
Redactor

Déborah de Comarmond

Rédactrice en chef et experte des sujets énergie

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquer ici