Cette page référence d'abord les fournisseurs partenaires de papernest puis les autres fournisseurs pertinents. Classement : dans l'ordre décroissant du nombre de clients à l'échelle nationale. En savoir plus sur notre méthodologie : ici.

Les systèmes de chauffage les plus économiques

Faites des économies d’énergie avec Agence France Electricité en 5 minutes seulement

Service gratuit - ouvert du lundi au dimanche de 8h à 21h

Faites des économies d’énergie avec Agence France Electricité en 5 minutes seulement

Service gratuit - ouvert du lundi au dimanche de 8h à 21h

Dans votre demeure votre bien-être passe aussi par un confort thermique adapté. Les possibilités de chauffage sont aussi nombreuses que les types de logements possibles. Il est donc aisé de trouver un chauffage économique et adapté pour chacun, sans pour autant changer l’intégralité de son système de chauffe ou devoir faire des concessions avec son banquier.

Chaque situation est différente, et, au-delà des indications générales apportées par les lignes qui suivent, vous pouvez demander une assistance personnalisée au 09 72 50 77 40. Un conseiller papernest se chargera de vous aider lors de la mise en relation, et de trouver le système de chauffage le plus économique pour vous. Ce service est disponible tout au long de la semaine, et de l’année.

chauffage économique et performant

Avant de commencer les explications, il convient de ne pas oublier que le meilleur chauffage est inutile si l’isolation est défectueuse ou inappropriée. Si des périodes d’absence pendant de longues journées froides sont à prévoir, la souplesse d’utilisation d’un chauffage électrique permet de gérer le chauffage au ralenti. Quelques heures avant le retour, celui-ci peut repartir sur commande.

Le recours à l’électrique part du principe que les absences ne sont pas prolongées et que le coût plus important de l’énergie est équilibré par le faible entretien et bas prix à l’achat. Un radiateur à accumulation peut être chargé pour fonctionner en heures pleines/heures creuses si vous pouvez adapter votre consommation. Des absences longues, dans le cas d’une résidence secondaire, demandent plutôt l’utilisation additionnelle d’une résistance.

Le chauffage le plus économique pour une maison ancienne

Selon l’ampleur des travaux possibles, il n’est pas ridicule de penser à une PAC Air-Eau qui alimente des radiateurs basse température ou un plancher chauffant si le dallage peut être refait.

Le poêle à pellets est intéressant pour la régulation qu’il apporte et la meilleure combustion si elle est comparée à un poêle à bois classique. Ce choix pose toutefois le problème de la diffusion d’air chaud dans l’ensemble des pièces.

La cheminée avec un insert peut servir d’appoint, le rendement reste quoiqu’il en soit inférieur à une PAC. Pour la production d’eau chaude, un ballon thermodynamique relié à l’extraction de la VMC simple flux, avec implantation du BEC dans le volume chauffé est conseillé par les experts en énergie. Les faibles écarts entre la température et la pression font de ce système une installation fiable.

Oubliez le radiateur électrique, beaucoup trop gourmand et trop cher pour une grande surface, de surcroît ancienne. Le prix du kWh augmente parfois de manière imprévue. Ainsi, se chauffer à l’électricité devient de moins en moins rentable dans ces situations. Certaines PAC fonctionnant à l’électricité, mais un modèle aérothermique (air-eau) donne un rendement 3 à 4 fois supérieur. Quant à une PAC géothermique (eau-eau, avec forage), ce rendement s’élève à un résultat 7 fois supérieur. Autre détail, même par grand froid, la géothermie continue d’apporter la chaleur nécessaire pour un bon rendement, contrairement à l’aérothermie. Même si ce détail joue en la défaveur de l’aérothermie, un tel système, installé dans une région qui ne connaît de longues périodes de froid, s’avère tout de même efficace sans être trop coûteux.

A noter : la géothermie dispose toujours d’un crédit d’impôt intéressant sur le coût du matériel pour pouvoir financer l’installation dès le départ.

Les différents type de chauffage pour une maison neuve

Les logements neufs doivent suivre la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) pour diminuer la consommation d’énergie. Ce chiffre est à fixer à 50 kWhep/an. Une prochaine norme sera mise en place en 2020 pour favoriser les bâtiments à énergie positive. En fonction de la zone climatique dans lequel le logement se trouve, le système de chauffage et la production d’eau chaude sanitaire change.

Parmi tous les systèmes de chauffage préconisés, se trouvent :

  • les poêles à bois : à bûches ou granulés, ils utilisent la ressource la moins chère sur le marché, à savoir le bois.
  • les radiateurs à inertie : dernière génération de radiateurs électriques, ils apportent une transmission longue de la chaleur par rayonnement. Attention toutefois, l’électricité est actuellement l’énergie la plus coûteuse.
  • la pompe à chaleur air-eau : divise la facture jusqu’à 3 fois, elle utilise une ressource naturelle gratuite en captant les calories contenues dans l’air pour les transformer en chaleur. Le prix de l’installation est certes parfois peu engageant, mais des aides de l’État existent pour convaincre les plus réticents.
  • la chaudière à condensation gaz : performant, économique, rentable. Son rendement peut atteindre 110 % et les économies atteignent souvent les 35 %.
  • la chaudière à condensation fioul : pour un logement qui dispose d’un chauffage central, son rendement apporte des économies significatives.

Ces dispositifs sont éligibles aux aides diverses apportées par l’État pour encourager les initiatives favorables à la transition énergétique. Le crédit d’impôt ou la Prime énergie diminuent alors le coût d’achat de ces installations.

Foire Aux Questions

Puis-je programmer le chauffage avec d’autres énergies que l’électricité ?

Les chaudières à pellets permettent elles aussi la programmation de l’utilisation, et s’alimentent automatiquement.

Quels sont les prix des énergies de chauffage fossiles et renouvelables en 2017 ?

En regroupant de nombreuses sources comme l’Ademe, le DRAAF, Fioulmarket, Propellet ou Pegase, les tarifs intègrent parfois les énergies de l’abonnement lié pour une consommation donnée précise. Le coût est donné en euros TTC par kilowattheure. Il n’est pas recommandé de comparer sa propre facture avec la consommation d’une autre personne ou habitation pour estimer la rentabilité d’une énergie. Arrive donc, du moins cher, au plus cher :

  • le soleil : 0€/kWh
  • le bois déchiqueté : 0,037€/kWh
  • les bûches de bois : 0,043€/kWh
  • granulés de bois : 0,071€/kWh
  • PAC géothermique : 0,071€/kWh
  • gaz naturel : 0,082€/kWh
  • fioul domestique : 0,089€/kWh
  • pétrole pour poêle : 0,146€/kWh
  • électricité : 0,15€/kWh
  • gaz propane :0,182€/kWh

Quelles aides ou subventions puis-je percevoir si je souhaite changer mon système de chauffage ?

Dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, les aides existant pour aider à réduire l’investissement sont les suivantes :

  • le crédit d’impôt pour la transition énergétique : un taux à 30 % donne un crédit qui varie selon l’état civil du demandeur ;
  • l’éco-prêt à taux zéro : les intérêts sont payés par l’État, il est cumulable avec le crédit d’impôts ;
  • la prime énergie : pour obtenir une aide financière sous forme de chèque bancaire ;
  • l’ANAH : cette aide est sous conditions de ressources.
  • le programme « Habiter Mieux » : autre aide de l’ANAH, pour en bénéficier il faut garantir d’une amélioration de la performance énergétique d’au moins 25 %.
article

Article écrit par :
Angélique

calendrier 25 juillet 2017

( éditer )

Commentaires

0 Avis

  0/5

Laisser un commentaire

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis : cliquez ici