Le programme RéHabitat

C’est une affaire médiatique dont TotalEnergies se serait bien passé. Le lundi 13 septembre, un compte Twitter soi-disant affilié au groupe énergétique français a annoncé le lancement du programme RéHabitat. Ce dernier consiste à déplacer des animaux menacés par la construction d’un oléoduc en Ouganda afin de les réintroduire en France.

Selon le compte Twitter, la meilleure solution pour éviter un désastre écologique est de transférer une partie des animaux par bateau jusqu’en France afin de « donner à des centaines d’espèces protégées l’opportunité d’une vie meilleure”.

Des ONG en colère

Peu après la publication de ce tweet, de nombreuses ONG et associations de protection de l’environnement sont montées au créneau afin de dénoncer cette tentative de « greenwashing ». « Plutôt que de renoncer au projet de pipeline en Ouganda, le pétrolier va relocaliser les espèces menacées par le projet… en France! » s’indigne le président de Greenpeace France.

https://twitter.com/greenpeacefr/status/1437348054634541057?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1437348054634541057%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.huffingtonpost.fr%2Fentry%2Ftotal-pire-projet-de-greenwashing-pourquoi-une-ong-a-lance-ce-piege_fr_613f598de4b0628d095e61f3

Qu'est-ce que le greenwashing ?

Le greenwashing, appelé également écoblanchiment, est une technique marketing qui vise à communiquer en mettant l’accent sur l’aspect écologique dans le but de créer une image trompeuse de responsabilité écologique.

En réalité, les personnes derrière ce compte Twitter sont membres de l’association américaine de protection de l’environnement Thefixersfix. À travers cette action, ils ont tenu à dénoncer le projet pétrolier de TotalEnergies en Afrique de l’Est. « Tout cela ne vient pas de Total, mais est une réponse à Total » explique un activiste du groupe.

Vers un désastre environnemental ?

Depuis 2019, TotalEnergies est au cœur de la polémique en ce qui concerne ce projet d’oléoduc. En effet, le groupe français souhaiterait investir plus de 10 milliards de dollars afin d’installer 400 puits de forage qui permettraient de produire 216 000 barils de pétrole par jour.

Malheureusement, le projet ne s’arrête pas là. TotalEnergies a également prévue de construire un oléoduc long de 1400 km afin d’acheminer le pétrole depuis l’ouest de l’Ouganda jusqu’au port de Tanga en Tanzanie. Ce projet pharaonique impactera une zone protégée de 2000 km² où vivent 500 espèces d’animaux et environ 700 autochtones.

Si vous voulez en savoir davantage sur le projet pétrolier de TotalEnergies en Ouganda, lisez cet article.

Commentaires

bright star bright star bright star bright star grey star

Pour en savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis cliquer ici