Entrepôts logistiques et énergies renouvelables, c’est possible !

En cette période où le sujet de l’écologie et de la lutte contre le réchauffement climatique n’est plus une option, la question de l’optimisation énergétique des entrepôts logistiques doit être une priorité pour tous. Très sensible aux sujets de l’environnement, Jestocke* recense de plus en plus de partenaires engagés dans ce défi d’optimisation énergétique.

 

Les entrepôts de stockage et de logistique : un potentiel considérable pour les énergies renouvelables

Les entrepôts logistiques sont souvent gigantesques et disposent de toitures tout aussi imposantes. Or, la surface du toit de ces bâtiments reste souvent inexploitée. Elle représente pourtant un potentiel considérable en matière d’optimisation énergétique.

Si certains de ces bâtiments sont anciens et inadaptés à l’installation de panneaux photovoltaïques sur leurs toitures, d’autres en revanche sont déjà équipés. Certains entrepôts logistiques produisent l’énergie dont ils ont besoin et réinjectent même leur « surplus » dans le réseau local. A terme, les entrepôts de stockage et de logistique seront adaptés et produiront potentiellement plus d’énergie qu’ils n’en consomment.

 

Un avantage financier non négligeable pour les acteurs logistiques 

La facture d’électricité des entrepôts de stockage et de logistique est souvent très élevée. Alors pour la réduire, certains acteurs logistiques prennent la décision d’installer des panneaux solaires sur le toit de leur bâtiment. Cela leur permet de faire baisser leurs charges d’électricité. Produire en local de l’électricité coûte moins cher que de l’acheter à des fournisseurs tiers. C’est d’ailleurs le choix fait par de nombreux entrepôts partenaires de Jestocke, une entreprise qui propose des solutions de stockage temporaires et sécurisées ainsi que des services logistiques partout en France. Cette plateforme offre une solution de mise en relation impactante entre des entreprises qui font face à des besoins de stockage temporaire et recherchent davantage de flexibilité, et des entreprises qui observent une sous-utilisation de leur capacité logistique (actifs vacants ou partiellement vacants) ou disposent de vacances saisonnières.

 

Une évolution de la législation qui va dans le bon sens 

Le Parlement a adopté, le 26 septembre 2019, la loi dite « Énergie et Climat ». Pourquoi cette loi nous intéresse-t-elle ici ? Outre le fait que cette loi, promulguée le 8 novembre 2019, répond à l’urgence écologique et climatique, elle pose un principe en ce qui concerne la construction de nouveaux entrepôts logistiques. En effet, la loi « Énergie et Climat » impose aux nouveaux entrepôts de disposer de panneaux solaires sur au moins 30% de leur surface de toiture. Une législation qui va dans le sens de l’optimisation énergétique des bâtiments logistiques.

 

Quels sont les impacts attendus ?

Cette évolution de la législation a véritablement pour objectif de réduire l’impact environnemental des acteurs logistiques français. Les entrepôts de stockage et de logistique modernes se doivent donc de limiter leur impact environnemental et de respecter l’ensemble des lois et certifications française HQE ou britannique BREEAM. Ainsi, chaque entrepôt logistique deviendra un bâtiment basse consommation.

 

 

Quelles peuvent être les autres optimisations possibles sur les bâtiments logistiques ? 

Au-delà de l’optimisation énergétique de leurs bâtiments, les professionnels de la logistique peuvent agir sur deux autres facteurs.

Tout d’abord sur l’éclairage avec par exemple un éclairage LED, économe en énergie. La mise en place de détecteurs de présence peut également permettre de limiter le temps d’éclairage dans certaines zones des entrepôts de stockage et de logistique. Enfin, la diffusion naturelle de la lumière à travers les ouvertures et fenêtres permet aussi de limiter l’éclairage dans ces bâtiments logistiques.

La réutilisation de l’eau est un autre élément d’optimisation pour ces entrepôts. La mise en place de système autonome de récupération des eaux de pluie à travers des bassins de rétention, de pré-stockage et de prétraitement permettent de réutiliser l’eau sur le site.

 

*Depuis sa création, Jestocke poursuit un objectif de lutte contre l’étalement urbain en optimisant l’usage des bâtiments et surfaces vacantes destinés au stockage. En proposant des solutions de stockage professionnel et d’entreposage sur l’ensemble du territoire et au plus près des besoins de ses utilisateurs, elle permet également de réduire les émissions de CO2 liées au transport.

Redactor

Ecrit par guillaumeh

Mis à jour le 2 Mar, 2021

Commentaires

star star star star star

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis :