Blockchain et immobilier : comment le marché a t-il adopté cette technologie

On entend de plus en plus parler de blockchain, et plus particulièrement dans le secteur de l’immobilier. Mais savez-vous vraiment à quoi ça correspond ? Nous allons vous expliquer, au-delà de la simple définition, comment cette technologie est apparue sur le marché de l’immobilier.

Qu’est-ce que la blockchain ?

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations. Elle se présente sous la forme d’une base de données. Il est donc possible grâce à elle de stocker, sécuriser et transférer des données. La particularité de cette technologie est qu’elle ne dépend d’aucun organe central de contrôle, et qu’elle peut être partagée en simultané avec tous ses utilisateurs.

Au départ, la blockchain permet un échange d’unités de valeurs comme le bitcoin par exemple. Mais l’échange de toutes sortes d’actifs numériques est également possible.

La blockchain possède plusieurs avantages, notamment :

  • des échanges immédiats : une fois les actifs cédés, ils apparaissent instantanément au registre du propriétaire
  • une simplification des démarches
  • une augmentation de la transparence
  • une sécurisation des informations échangées
  • une réduction des coûts

Quel est le lien entre blockchain et l’immobilier ?

Le secteur de l’immobilier est de plus en plus concerné par l’utilisation de la blockchain. En effet, son utilité dans ce domaine est prouvé à plusieurs niveaux :

  • la décentralisation
  • la transparence
  • une automatisation contractuelle
  • la traçabilité

C’est une modification de la tenue des cadastres, des transactions, de l’investissement immobilier ou encore du marché locatif qui est en jeu. Les différentes étapes de la gestion d’un projet immobilier seraient ainsi facilitées par l’utilisation de la blockchain.

Comment se passe une vente digitalisée dans la blockchain ?

Mais concrètement, que se passe-t-il lorsqu’un bien immobilier est vendu via la blockchain ? Vous vous posez sûrement la question. Pour répondre simplement, le bien en question est vendu sous forme de parts digitalisées. Ces parts sont appelées tokens. Il s’agit de l’actif numérique qui est échangé sur la blockchain.

Si l’acte notarié validant la valeur du bien se fait de manière classique, le transfert des parts est lui totalement digitalisé. Ainsi, une vente sur la blockchain diffère d’une vente classique sur certains points :

  • les droits en lien avec la propriété vendue sont 100% codés dans la blockchain
  • on peut retrouver les conditions d’achat et de vente dans chaque jeton
  • le déroulement de la transaction ainsi que les documents concernés sont infalsifiables

Comment se tenir au courant de l’évolution de la blockchain sur le marché immobilier ?

Si vous ne voulez rien rater des actualités de la blockchain et de l’immobilier, alors un seul site à vous conseiller : monimmeuble.com. Véritable média en ligne, son objectif est de vous apporter la bonne information au bon moment.

Vous pourrez y trouver plus de 1000 articles sur des sujets variés et ainsi trouver des réponses à vos questions sur la copropriété, les investissements, les crédits ou encore l’énergie. Vous pourrez également y trouver des avis d’experts ainsi que des interviews avec des professionnels des secteurs concernés.

 

Redactor

Ecrit par guillaumeh

Mis à jour le 2 Mar, 2021

Commentaires

star star star star star

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis :