EDF Bézaudun-Les-Alpes

Annonce - service papernest d'ouverture de compteur - n'est pas partenaire d'Edf.

EDF à Bézaudun-Les-Alpes: Ce qu’il faut savoir

Une ELD, c’est quoi ?

A l’inverse de la plupart du territoire français, Bézaudun-Les-Alpes elle, n’est pas couverte par les fournisseurs habituels tels qu’EDF ou encore Direct Energie. C’est donc une ELD, ou Entreprise Locale de Distribution, qui assure la distribution et commercialisation de l’électricité pour les Bézaudinoises et Bézaudinois.

Un petit bout d’histoire sur l’ELD à Bézaudun-Les-Alpes :

À l’apparition de l’électricité pour les particuliers en France, la responsabilité de sa distribution et commercialisation est locale. Les communes et regroupements de communes en sont ainsi gestionnaires. Le 8 avril 1946 cependant, la loi de nationalisation des réseaux propose, comme son nom l’indique, une nationalisation de la distribution et commercialisation de l’électricité. Alors que 95 % des localités françaises l’acceptent, une petite partie, dont Bézaudun-Les-Alpes, décident de garder leur autonomie, devenant ainsi des Entreprises Locales de Distribution.

Rôles et concurrence de l’ELD à Bézaudun-Les-Alpes

Organisation d’une l’ELD

La mission d’une ELD est double. Dans un premier temps, alors que ce rôle est celui d’ENEDIS sur la quasi-totalité du territoire, l’ELD est responsable de la distribution du gaz à ses consommateurs. De plus, elle est également responsabilité de la fourniture, c’est à dire qu’elle est l’entreprise qui commercialise l’électricité aux 233 Bézaudinois.

Il est toutefois important de noter que les ELD ayant plus de 100 000 clients sont contraintes de séparer les activités de fourniture et de distribution. Cela est cependant le cas de seulement cinq ELD. Par exemple, Électricité de Strasbourg a créé ES Strasbourg pour la fourniture et ES Réseaux pour la distribution.

Existe-t-il des concurrents à l'EDL Bézaudinoises ?

Bien que la loi de 2007 ait libéralisé le marché, les ELD gardent toutefois un monopole sur les régions qu'elles régissent et ne possèdent que très rarement des concurrents. En effet, malgré les encouragements de l’Union Européenne à la concurrence et à son ouverture depuis maintenant plus de 10 ans, les fournisseurs alternatifs ne sont en aucun cas contraints à proposer des offres sur l’ensemble du territoire.