Investir dans l’habitat ancien

Investir dans l’habitat ancien

Primo accédants, jeunes ménages en recherche de votre première habitation en tant que propriétaires, ce message est fait pour vous !

Quand on est jeune, on a peu d’argent. On est plus enclin à acheter du neuf ou faire construire avec l’aide d’un financement à crédit. Mais choisir du neuf ne se fait pas toujours sans risque. On peut rapidement être confronté à des problèmes qui, s’ils se résolvent généralement, malheureusement dans certains cas peuvent s’avérer lourds de conséquences : dépassements de délais, entreprises en liquidation, vices cachés… Et oui, devenir propriétaires dans le neuf est un doux rêve qui peut se transformer rapidement en cauchemar. Combien d’aspirants propriétaires se sont trouvés dans la situation où ils devaient payer un loyer pendant plusieurs années alors qu’à côté ils avaient fait construire une maison mais ne pouvaient toujours pas l’habiter… avec les conséquences que l’ont peut imaginer sur le budget familial…

Alors, pourquoi ne pas tenter de devenir propriétaire dans l’ancien ! L’entreprise SOREBA CHARPENTES, dans l’activité de la charpenterie depuis 45 ans) se propose de vous révéler quelques astuces pleines de bons sens pour déceler le bon investissement dans le domaine de l’habitat ancien.

Une maison qu’elle soit ancienne ou récente est comme un château de cartes. Enlever la charpente qui la tient au sommet, et les murs s’écarteront, voire s’effondreront.

Si la maison ancienne que vous visitez vous plaît, faites-en le tour attentivement et déceler toute fissures de plus de 5 mn qui peuvent apparaître particulièrement dans les angles. Cela peut venir de fondations insuffisantes ou du poids mal calibré de la charpente. De tels problèmes ne sont pas irrémédiables et se résolvent généralement par une intervention sur la charpente et l’installation de tirants métalliques.

A l’intérieur de l’habitation, il faut chercher les fuites à tous les étages, particulièrement autour des cheminées, des mitoyennetés et bien sûr dans les combles. Les combles seront d’autant plus faciles à inspecter qu’ils n’auront pas été aménagés. Ne pas prendre peur des trous d’insectes qui apparaissent sur les poutres apparentes, sauf si vous êtes dans une région dite « à termites » car en général, ce sont des dégradations superficielles dues à des vrillettes.

Tant que le cœur d’une pièce bois n’est pas attaqué, la poutre risque peu et si doute il y a, la pièce peut être renforcée ou étayée dans le meilleur des cas et au pire, changée.

Les problèmes viennent surtout de ce que l’on ne peut pas voir c’est-à-dire de tout ce qui n’est pas en apparent, du fait de la décoration (peinture et papier peint refaits à neuf), de l’habillage en plaques de plâtre ou en lambris. Ainsi, est-il arrivé à une famille d’acquérir une belle maison toute refaite de l’intérieur et toute en misère cachée de l’extérieur. Les acheteurs ayant « craqué » pour la belle habitation un jour d’été, furent bien marris lorsque l’hiver fut survenu.

Notre conseil : même si les beaux jours sont propices à la flânerie et à la recherche d’une habitation, il faut mieux attendre que l’automne arrive avec sa cohorte de mauvaise pluie. Certes, la lumière ne sera pas aussi belle que sous un ciel d’été, mais au moins vous appréhenderez mieux la réalité de l’habitation que vous convoitez. Ensuite, les conseils du charpentier sont là pour vous aider à mener à bien votre projet selon votre budget !

Redactor

Ecrit par anthonyb

Mis à jour le 2 Mar, 2021

Commentaires

star star star star star

En savoir plus sur notre politique de contrôle, traitement et publication des avis :