Énergie : qu’est-ce qui va changer en 2021 ?

08/01/21 Comme toujours, le début de l’année est synonyme de changements et d’évolutions dans le secteur de l’énergie. Des tarifs du gaz en passant par les aides à la rénovation énergétique, voici ce qui va changer en 2021.

Les évolutions pour les particuliers

La hausse du TRV du gaz

Le début de l’année 2021 n’échappe pas à la traditionnelle augmentation du tarif réglementé de vente du gaz. Ce tarif, commercialisé uniquement par le fournisseur historique Engie, a augmenté de 0,2% au 01 janvier. Cette hausse du TRV sera de :

  • 0,1% pour les foyers qui utilisent le gaz pour la cuisson ;
  • 0,1% pour les foyers qui ont un double usage (cuisson et eau chaude) ;
  • 0,2% pour ceux qui utilisent le gaz pour le chauffage.

Le saviez-vous ?

Le tarif réglementé de vente du gaz va disparaître pour tous les particuliers à partir de juillet 2023. Ce tarif a été supprimé pour les professionnels au 01 décembre 2020.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une aide gouvernementale qui permet aux particuliers de financer des travaux de rénovation énergétique. Si au départ cette prime était réservée aux foyers aux revenus modestes, elle est désormais accessible à tous les ménages, sans distinction de revenus.

En revanche, le montant de MaPrime Rénov’ va varier en fonction des ressources du foyer. On distingue alors quatre profils selon les revenus :

  1. MaPrimeRénov’Bleu ;
  2. MaPrimeRénov’Jaune ;
  3. MaPrimeRénov’Violet ;
  4. MaPrimeRénov’Rose.

Les autres changements en 2021

Le bonus écologique

Le bonus écologique est une aide financière accordé par l’État pour faciliter l’achat d’un véhicule électrique. Cette aide d’un montant de 1000€ est attribuée sans condition de ressources. En revanche, le véhicule doit respecter certains critères tels que :

  • Être conservé au moins durant 2 ans ;
  • Avoir été immatriculé en France depuis au moins 2 ans ;
  • Être immatriculé en France dans une série définitive ;
  • Avoir un taux d’émission de CO2 inférieur à 20g/km.

Le saviez-vous ?

Un malus écologique sera également mis en place pour les véhicules très polluants. Le malus sera à payer lors de l’immatriculation du véhicule.

La prime à la conversion

En ce qui concerne la prime à la conversion, elle ne sera plus accordée pour l’achat d’un véhicule diesel (ou Crit’Air 2) à partir du 01 juillet 2021. De plus, l’attribution de cette prime sera soumise à quelques conditions :

  • Le véhicule doit émettre 132g/km de CO2 maximum s’il est neuf ou immatriculé depuis moins de 6 mois ;
  • Le véhicule doit émettre 137g/km de CO2 maximum s’il est d’occasion.

Pour en savoir davantage sur les principaux changements en 2021, cliquez sur ce lien.

Redactor

Ecrit par Maxime

Mis à jour le 8 Jan, 2021